Manifestation à Paris 4 ans après la mort de Clément Méric

© Sputnik . Xenia KozlitinaManif à Paris
Manif à Paris - Sputnik France
Quatre ans après le meurtre du syndicaliste Clément Méric, une manifestation se tient à Paris au départ de la place de la République non seulement pour lui rendre hommage mais aussi pour «manifester la colère» et «faire reculer l’extrême-droite», selon l’appel diffusé sur Internet. La journaliste de Sputnik s'est rendue sur place.

Entre 500 et 800 personnes sont descendues ce samedi place de la République à Paris pour rendre hommage au syndicaliste antifasciste Clément Méric, tué il y a quatre ans. Cependant, selon l'appel à manifesté diffusé sur Internet et sur les différents réseaux sociaux, il ne s'agit pas uniquement d'un hommage mais aussi d'une «manifestation de colère» contre l'extrême droite.

​En effet, les manifestants ont tout d'abord scandé des slogans antifascistes en brandissant des pancartes sur lesquelles on pouvait lire « 4 ans après la mort de Clément Méric luttons contre tous les racismes et l'extrême-droite ».

© Sputnik . Xenia KozlitinaManifestation à Paris
Manifestation à Paris - Sputnik France
Manifestation à Paris

Des fumigènes ont été lancés peu de temps après le début de la manifestation.

​La manifestation organisée l'année dernière ayant dégénéré en échauffourées violentes avec la police, les organisateurs du Comité pour Clément ont lancé un appel aux participants leur demandant de ne pas donner à la police de prétexte à la répression.

Toutefois, peu de temps après, la rue a été totalement noyée dans la fumée à cause des fumigènes utilisés par les participants. La journaliste de Sputnik présente sur place affirme que pour l'instant l'ambiance reste calme. Néanmoins, les forces de l'ordre restent aux aguets pour intervenir en cas de besoin.

​La mort de Clément Méric, un jeune de 18 ans, membre de l'Action antifasciste Paris-Banlieue et de Solidaires Étudiant-e-s, à la suite d'une rixe avec un groupe des Jeunesses nationalistes révolutionnaires d'extrême droite le 5 juin 2013, avait causé un vif émoi, suscitant de nombreuses protestations dans plusieurs villes de France.

A l'issue de l'enquête clôturée le 22 mars 2016, quatre skinheads ont été mis en examen, dont deux pour violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner, et deux autres pour violences.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала