Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Politologue saoudien: «le Qatar poursuit la politique de Kadhafi»

© AFP 2021 Hassan AmmarRiyad
Riyad - Sputnik France
S'abonner
La crise entre l’Arabie saoudite et le Qatar couvait depuis longtemps, Riyad ayant toléré les «agissements» de Doha qui, lors du Printemps arabe, a soutenu les terroristes et l’effusion de sang dans les pays voisins, a déclaré à Sputnik le politologue saoudien Usef al Kueilit.

L'Arabie saoudite n'a pas réagi pendant longtemps au comportement du Qatar qui a joué un grand rôle lors du Printemps arabe, en soutenant notamment les terroristes, mais cela n'a fait qu'attiser les appétits de Doha, dont les dernières actions ont dépassé toutes les limites, et Riyad a pris des mesures pour contraindre l'émirat à changer de politique, a indiqué à Sputnik Usef al Kueilit.

Soutenir le Qatar en Arabie saoudite coûtera cinq ans de prison et 710.000 EUR d'amende - Sputnik France
Soutenir le Qatar en Arabie saoudite coûtera cinq ans de prison et 710.000 EUR d'amende

« La fermeture de la frontière saoudo-qatarie se répercutera sur les habitants du Qatar, car c'est seulement à travers elle que les denrées alimentaires, les médicaments et tout le nécessaire arrivent dans l'émirat », a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

Et d'ajouter que le Qatar menait la même politique que Mouammar Kadhafi, en gaspillant l'argent de son pays dans le soutien au terrorisme avant que la crise de Lockerbie n'ait éclaté et n'ait détruit la Libye.

A man stands outside Qatar Airways office in Riyadh, Saudi Arabia, June 5, 2017. - Sputnik France
Riyad et Abou Dabi cherchent à «punir le Qatar, le faire rentrer dans le rang»

Rappelons qu'en 1998, un jet américain avec 270 passagers à bord a explosé au-dessus de la ville écossaise de Lockerbie, la responsabilité en avait été attribuée à la Libye.

« Si l'Arabie saoudite bloque les livraisons de nourriture et de médicaments, les résidents étrangers, dont le nombre dépasse celui de la population locale, obligeront le gouvernement qatari à réagir. Et je ne pense pas que le Qatar poursuive sa récente politique en Arabie saoudite, en Égypte et en Irak », a conclu l'interlocuteur de Sputnik.

La longue main du Kremlin. Image d'illustration - Sputnik France
Crise autour du Qatar? La faute aux hackers russes, bien sûr!

Le scandale diplomatique autour du Qatar a éclaté le 5 juin dernier. Quatre pays — Bahreïn, l'Arabie saoudite, l'Égypte et les Émirats arabes unis — ont annoncé rompre leurs relations diplomatiques avec le Qatar, expulser des diplomates et d'autres personnalités et suspendre des vols à destination de l'émirat gazier. Les quatre pays reprochent à Doha de « déstabiliser la situation en matière de sécurité » et de « soutenir le terrorisme », y compris les groupes terroristes Al-Qaïda et Daech au Yémen. Dans les jours qui ont suivi, plusieurs autres pays ont emboîté le pas, dont les Maldives, Maurice et la Mauritanie. Le nombre de pays ayant rompu leurs liens diplomatiques avec ce pays du Golfe s'élève désormais à 10.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала