Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le film US Wonder Woman sème la discorde au Proche-Orient

© AFP 2021 TIMOTHY A. CLARY Gal Gadot
Gal Gadot - Sputnik France
S'abonner
Le long métrage américain Wonder Woman a provoqué un vrai scandale géopolitique au Proche-Orient en raison de la nationalité israélienne de son actrice star Gal Gadot, le Liban ayant notamment interdit sa diffusion. Felipe Sierra Uthman, militant de L'Association chilienne des jeunes pour la Palestine, a commenté la situation pour Sputnik.

L'actrice principale du film américain Wonder Woman, Gal Gadot, est une citoyenne israélienne qui avait rejoint durant deux ans, pendant la 2e guerre du Liban en 2006, les rangs de Tsahal, dans le cadre du service militaire obligatoire. Par la suite, elle a exprimé à maintes reprises un soutien ouvert aux opérations de l'armée israélienne dans les territoires palestiniens.

© AFP 2021 VALERIE MACON Gal Gadot
Gal Gadot - Sputnik France
Gal Gadot

« Malgré la trêve proclamée, techniquement, le Liban est toujours en état de guerre avec Israël, et les personnalités publiques libanaises ont lancé une campagne pour interdire la projection de Wonder Woman dans le pays », a indiqué à Sputnik Felipe Sierra Uthman, spécialiste des relations internationales.

Le cahier avec Wonder Woman - Sputnik France
Wonder Woman devient Ambassadeur honoraire des Nations Unies

Et de rappeler qu'avec la récente arrivée au pouvoir du nouveau Président, Michel Aoun, le Liban avait même adopté une position beaucoup plus ferme face à l'État hébreu.

« Comment une ancienne militaire israélienne qui a participé à l'agression contre le Liban et la Palestine peut-elle incarner une héroïne symbolisant des valeurs éthiques et morales ? […] Je pense que les enfants des Égyptiens, des Syriens, des Libanais et des Palestiniens tués par des Israéliens seraient étonnés de découvrir dans un personnage incarnant la justice à l'écran un soldat de l'armée qui a assassiné leur père ou leur mère. Comment peut-on l'admettre », s'est indigné M. Sierra Uthman.

Wonder Woman 03 - Sputnik France
Wonder Woman virée de l’Onu

Selon l'interlocuteur de l'agence, il serait pour le moins naïf de s'attendre à une autre réaction de la part du peuple qui a vécu l'invasion israélienne.

Suivant une recommandation de la Ligue arabe, hostile à la projection de tout film où apparaît Gal Gadot, le Liban a pris une décision en ce sens, interdisant la diffusion du blockbuster consacré à l'Amazone aux super pouvoirs en guise de boycott contre Israël. Au Liban, ce n'est pas la première fois qu'un film dans lequel joue cette actrice est boycotté. En 2016, une campagne d'interdiction avait été menée contre Batman v Superman : L'Aube de la justice pour la même raison. Quoi qu'il en soit, le blockbuster avait finalement été diffusé.

Force est de constater que Wonder Woman et Gal Gadot ont réveillé les tensions entre Israël et ses voisins. Après le pays du Cèdre, l'Algérie a déprogrammé Wonder Woman, et c'est maintenant la Tunisie qui en a suspendu la programmation, suite, entre autres, à une demande d'Al-Chaab, parti politique nationaliste.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала