James Comey avoue avoir organisé les fuites de ses notes secrètes sur Trump aux médias

© AP Photo / Cliff OwenFBI-Chef James Comey
FBI-Chef James Comey - Sputnik France
L’ex-directeur du FBI, James Comey, est revenu sur les détails de son limogeage par le Président des États-Unis ce jeudi lors d’une audition devant le Sénat américain. Il a notamment révélé qu’il avait demandé à un ami proche de transmettre les notes secrètes de ses discussions avec Donald Trump aux journalistes.

Pendant une audition devant le Sénat américain ce jeudi, l'ancien directeur du FBI a avoué avoir organisé les fuites aux médias de ses notes sur ses rencontres avec le Président des États-Unis, qu'il a transmises à un ami non nommé, professeur de droit à l'Université Columbia.

« J'ai demandé à un de mes amis de remettre le contenu de mes notes à un journaliste. Je ne l'ai pas fait moi-même pour différentes raisons, mais je l'ai fait parce que je pensais que cela pousserait à la nomination d'un procureur spécial », a indiqué James Comey.

Comme souhaité, le 17 mai, Robert Mueller, un autre ancien directeur du FBI, a été nommé procureur spécial. Selon lui, il est désormais en possession de ces notes.
L'avocat de Trump évoque de possibles poursuites contre James Comey pour les fuites aux médias.

Richard Burr - Sputnik France
Les dépositions de Comey publiées pour éviter les fuites médiatiques
Les extraits de ces enregistrements pris par James Comey après chacune de ses conversations avec Trump ont été rendus publics à la veille des audiences. D'après ces notes, le Président essayait de convaincre le directeur du FBI de ralentir l'enquête parlementaire sur la « piste russe » dans la victoire de Donald Trump à l'élection présidentielle de novembre 2016.

Michael Flynn a démissionné le 13 février dernier sur fond d'accusations sur ses contacts avec la Russie en décembre 2016 alors que le Président Barack Obama était encore en fonction. Les médias affirmaient que M. Flynn avait évoqué l'éventuelle levée des sanctions américaines contre Moscou lors d'entretiens avec l'ambassadeur de Russie à Washington Sergueï Kisliak. M. Flynn a rejeté ces accusations. Le Kremlin a confirmé que MM. Flynn et Kisliak avaient effectivement tenu des entretiens, avant de déclarer que leur teneur était mal interprétée.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала