Caracas accuse Merkel d'«encourager la violence» au Venezuela

La chef de la diplomatie vénézuélienne a accusé Angela Merkel de s'immiscer dans les affaires intérieures du pays latino-américain.

Manifestation à Caracas - Sputnik France
Washington prépare un embargo pétrolier contre le Venezuela
Les autorités vénézuéliennes ont dénoncé les récentes déclarations de la chancelière allemande Angela Merkel sur la nécessité de trouver une solution pacifique à la crise qui touche le pays. La ministre des Affaires étrangères Delcy Rodriguez a qualifié les appels de Mme Merkel d'ingérence dans les affaires internes du Venezuela.

« Le Venezuela proteste contre les déclarations de la chancelière Angela Merkel qui […] encouragent les violences organisées par l'opposition », a écrit Mme Rodriguez sur son compte Twitter.

« Angela Merkel doit savoir que l'opposition a opté pour la violence, le vandalisme et le crime au lieu du processus démocratique », a poursuivi la ministre.

Protestations au Venezuela - Sputnik France
La Garde nationale s'en prend aux journalistes au Venezuela
De violentes manifestations se déroulent au Venezuela de manière quasi quotidienne depuis début avril, sur fond de crise économique sans précédent dans ce pays riche en hydrocarbures. D'après certains rapports, près de 80 personnes ont déjà trouvé la mort dans les affrontements, et plus de 1 300 autres ont été blessées.

L'opposition, majoritaire au Parlement depuis les élections législatives de décembre 2015, accuse le Président Nicolas Maduro d'avoir plongé le pays dans le chaos économique et de l'inflation rampante, de bafouer les lois en vigueur et de recourir à la justice en vue d'incarcérer ses adversaires politiques. Les manifestants réclament le départ de M. Maduro de son poste et l'organisation d'une élection présidentielle anticipée.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала