Le Drian a reçu aujourd’hui son homologue qatari pour discuter de la crise dans le Golfe

© AFP 2022 VASILY MAXIMOVLe ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian
Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian - Sputnik France
Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a accueilli aujourd'hui à Paris son homologue qatari à huis clos. Les diplomates ont abordé la crise dans le Golfe, la situation dans la région en général et la lutte contre le terrorisme.

Jean-Yves Le Drian, ministre français des Affaires étrangères, et son homologue qatari, Mohammed bin Abdulrahman Al-Thani, se sont rencontrés aujourd'hui au Quai d'Orsay. Les ministres ont notamment évoqué la crise dans le Golfe, informe le service de presse du ministère français de l'Intérieur.

« M. Jean-Yves Le Drian reçoit aujourd'hui son homologue qatarien, M. Cheikh Mohammed bin Abdulrahman al-Thani. La lutte contre le terrorisme et ses circuits de financement est une priorité de la France. Nous comptons sur l'engagement de chacun de nos partenaires dans la région », peut-on lire dans le communiqué officiel.

Le ministre qatari, à son tour, a brièvement commenté l'entretien parisien sur sa page Twitter.

« J'ai rencontré FM @JY_LeDrian à #Paris plus tôt aujourd'hui. J'apprécie la position positive de #France à l'égard de la résolution de la crise de #GCC [Conseil de coopération du Golfe, ndlr] », a-t-il posté.

Doha, Qatar - Sputnik France
Des ambassadeurs de monarchies du Golfe évoquent la situation au Qatar à Ankara
« Le Qatar est prêt à s'asseoir et à négocier [avec les pays du Golfe, ndlr] au sujet de la sécurité du Golfe. Mais personne n'a le droit de discuter de notre politique étrangère », a ajouté M. Al Thani lors d'une conférence de presse tenue un peu plus tard à l'ambassade du Qatar à Paris.

Lundi 5 juin, l'Arabie saoudite, Bahreïn, l'Égypte et les Émirats arabes unis ont annoncé la rupture de leurs relations diplomatiques avec le Qatar. Les quatre pays ont accusé Doha de « déstabiliser la situation en matière de sécurité » et de « soutenir le terrorisme » au Proche-Orient. Les autorités de la Libye, du Yémen, des Maldives, de la Mauritanie, de Maurice et des Comores leur ont emboîté le pas en annonçant qu'elles rompaient leurs relations avec le Qatar. Djibouti a abaissé le niveau des relations diplomatiques avec le Qatar et le Sénégal a rappelé son ambassadeur à Doha.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала