Des ambassadeurs de monarchies du Golfe évoquent la situation au Qatar à Ankara

© AP Photo / Kamran JebreiliDoha, Qatar
Doha, Qatar - Sputnik France
Les diplomates de trois monarchies du Golfe ont évoqué lundi la crise autour du Qatar avec le chef de la diplomatie turque, dont le pays a soutenu Doha dans le conflit l'opposant à ses voisins. Lors de la rencontre les ambassadeurs ont explicité la position de leurs autorités.

Reçus lundi par le ministre turc des Affaires étrangères Mevlüt Çavusoglu, les ambassadeurs saoudien et émirati ainsi que le chargé d'affaires de Bahreïn ont discuté de la situation qui s'est créée autour du Qatar, pays avec lequel ces trois monarchies du Golfe ont rompu les relations diplomatiques au début de la semaine dernière, accusant Doha de déstabiliser la région et de soutenir le «terrorisme», rapporte l'agence WAM.

D'après la source, les diplomates arabes ont justifié la position de leur pays par « leur engagement de lutter contre le terrorisme et l'extrémisme », tout en pointant qu'ils ne souhaitaient pas que le peuple qatari soit victime des « actions exercées par son gouvernement ».

Des lignes maritimes des pétrolies venant près du Qatar, le 6 juin, 2017 - Sputnik France
Le Qatar ouvre des lignes maritimes avec Oman pour contourner le blocus émirati
Lundi 5 juin, l'Arabie saoudite, Bahreïn, l'Égypte et les Émirats arabes unis ont annoncé la rupture de leurs relations diplomatiques avec le Qatar. Les quatre pays ont accusé Doha de « déstabiliser la situation en matière de sécurité » et de « soutenir le terrorisme » au Proche-Orient. Le gouvernement libyen d'el-Beïda (est du pays) et les autorités du Yémen, des Maldives, de la Mauritanie, de Maurice et des Comores leur ont emboîté le pas en annonçant qu'elles rompaient leurs relations avec le Qatar. Djibouti a abaissé le niveau des relations diplomatiques avec le Qatar et le Sénégal a rappelé son ambassadeur à Doha.

A man stands outside Qatar Airways office in Riyadh, Saudi Arabia, June 5, 2017. - Sputnik France
Crise autour du Qatar: un politologue russe évoque quatre scénarios possibles
Rappelons que la Turquie a soutenu le Qatar dans ce conflit. Le 6 juin, le Président Recep Tayyip Erdogan a déclaré que l'isolation de Doha et les sanctions introduites à son encontre n'aideraient pas à résoudre la crise dans les relations avec l'Arabie saoudite et l'Égypte. En outre, il a fait savoir que la Turquie comptait participer à la résolution de la situation. Le 9 juin, le Président turc a promulgué une loi permettant le déploiement de troupes sur une base turque au Qatar, adoptée auparavant par le parlement.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала