Erdogan: l’isolement du Qatar est contraire aux valeurs de l’islam

Le Président turc Recep Tayyip Erdogan a dénoncé l'isolement du Qatar, jugeant qu’il était «inhumain et contraire aux valeurs islamiques», avant de qualifier d’inacceptables les méthodes utilisées contre cet État du Golfe.

La décision de nombreux pays arabes de rompre les relations avec le Qatar était erronée, a déclaré mardi le Président turc Recep Tayyip Erdogan dans un discours devant les députés de son parti, l'AKP (Parti de la justice et du développement).

« Nous voyons que la situation autour du Qatar nous a fait commettre des erreurs. Isoler le peuple d'un pays est inhumain et contraire aux valeurs de l'islam […]. Le Qatar a fait preuve de l'attitude la plus résolue contre l'organisation terroriste État islamique, de concert avec la Turquie. Victimiser le Qatar par des campagnes de calomnie ne mène à rien », a indiqué M. Erdogan.

Il a annoncé son intention d'évoquer mardi la crise autour du Qatar avec le Président français Emmanuel Macron et l'émir du Qatar Tamim ben Hamad Al Thani.

A man stands outside Qatar Airways office in Riyadh, Saudi Arabia, June 5, 2017. - Sputnik France
Crise autour du Qatar: un politologue russe évoque quatre scénarios possibles
Le Président Erdogan a également déclaré que l'Arabie saoudite devait résoudre la crise.

L'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis (Émirats arabes unis), Bahreïn et l'Égypte ont rompu le 5 juin les relations diplomatiques avec le Qatar, l'accusant de soutenir les organisations terroristes et de déstabiliser la situation au Proche-Orient. Le gouvernement libyen d'al-Beïda, qui contrôle l'est du pays, ainsi que les autorités du Yémen, des Maldives, de Mauritanie et des Comores ont aussi annoncé la rupture de leurs relations avec le Qatar. Djibouti et la Jordanie ont abaissé le niveau des relations diplomatiques avec le Qatar et le Sénégal, le Niger et le Tchad ont rappelé leurs ambassadeurs à Doha.

Le parlement turc a adopté le 7 juin une loi autorisant le déploiement des troupes sur la base turque au Qatar et la coopération avec Doha dans la formation des gendarmes au Qatar.

La Turquie dispose d'une base militaire au Qatar, sa première implantation au Proche-Orient, dans le cadre d'un accord signé en 2014. Environ 150 soldats turcs y sont présents à l'heure actuelle.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала