Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Nouvelles sanctions US contre la Russie: Merkel préoccupée

© REUTERS / Kai PfaffenbachLa chancelière allemande Angela Merkel
La chancelière allemande Angela Merkel - Sputnik France
S'abonner
La chancelière allemande Angela Merkel partage les préoccupations de ses collègues concernant le projet de nouvelles sanctions américaines visant le secteur énergétique russe.

 

La chancelière allemande Angela Merkel partage l'opinion de son homologue autrichien et du ministre allemand des Affaires étrangères, qui ont condamné le projet de nouvelles sanctions américaines contre la Russie, a déclaré vendredi le porte-parole du gouvernement Steffen Siebert.

«Je peux vous dire que l'opinion de la chancelière et la déclaration proposée hier par le ministre allemand des Affaires étrangères et le chancelier autrichien coïncident totalement. La chancelière partage les préoccupations exprimées dans ce texte», a indiqué le porte-parole lors d'un point de presse.

Selon lui, Angela Merkel est persuadée qu' «il ne faut pas mélanger» les intérêts économiques et les sanctions américaines.

Gazoduc Nord Stream - Sputnik France
L’Europe se voit menacée à l’annonce des sanctions US contre le secteur énergétique russe

Jeudi, le ministre allemand des Affaires étrangères Sigmar Gabriel et le chancelier autrichien Christian Kern ont déclaré que l'intention des États-Unis de punir les sociétés européennes participant au projet de gazoduc Nord Stream 2 ajoutait du négatif dans les relations entre l'Europe et les États-Unis.

Le Sénat américain a approuvé mercredi un projet de loi permettant au Président de sanctionner les sociétés qui ont ponctuellement investi plus d'un million de dollars dans la construction par la Russie de pipelines d'exportation ou ont accordé à la Russie des équipements, des technologies ou des services permettant de réaliser ces travaux. Selon le texte, le montant annuel maximal de ces transactions ne doit pas dépasser cinq millions de dollars.

Le projet de loi américain contient notamment un passage consacré au gazoduc Nord Stream 2. Les États-Unis y annoncent leur intention d'entraver la mise en œuvre du projet qu'ils considèrent comme présentant des risques «pour la sécurité énergétique de l'Europe, le développement du marché gazier en Europe centrale et de l'Est et les réformes énergétiques en Ukraine».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала