Poutine: les USA ont des données sur le crash du MH17 mais ne les dévoilent pas

© Sputnik . Alexey Druzhinin / Aller dans la banque de photosVladimir Poutine
Vladimir Poutine - Sputnik Afrique
Washington ne dévoilera jamais des données sur le MH17, abattu en 2014 dans la région de Donetsk, si ces informations vont à l’encontre de leur position, selon laquelle l’avion s’est écrasé par la faute des insurgés du Donbass, estime le Président russe.

Dans le documentaire The Putin Interviews, du célèbre réalisateur américain Oliver Stone, Vladimir Poutine affirme que les services secrets américains disposent de certaines informations sur le crash du vol MH17 de la compagnie aérienne Malaysia Airlines. Le Président explique cependant que Washington ne les dévoilera jamais si elles ne mettent pas en cause les insurgés de la République populaire de Donetsk (RPD). Selon le chef d'État russe, la catastrophe n'aurait jamais eu lieu si les autorités ukrainiennes avaient écouté Moscou et n'avaient pas lancé une opération militaire à grande échelle. Il a également rappelé que c'était Kiev qui avait débuté les hostilités dans le Donbass.

«Ceci est tout à fait compréhensible, puisque nous savons parfaitement leur position [des États-Unis, ndlr] sur l'Ukraine. Ils voulaient certainement faire porter la faute aux milices du Donbass, et indirectement à la Russie […]. Si leurs informations montrent le contraire, ils ne les dévoileront jamais», a fait remarquer Poutine.

Eliot Higgins, fondateur de Bellingcat - Sputnik Afrique
Moscou: l’enquête de Bellingcat sur le crash du MH17 «ne donne pas de réponses»
Le Boeing 777 de la Malaysia Airlines reliant Amsterdam à Kuala Lumpur s'est écrasé dans le Donbass (est de l'Ukraine) le 17 juillet 2014, faisant 298 morts, en majorité des Néerlandais. En février 2016, le groupe d'enquête Bellingcat a publié un rapport intitulé «MH17: suspects et témoins potentiels de la 53e brigade de missiles antiaériens». Selon les auteurs de ce document, le système de missiles sol-air Bouk qui a abattu le Boeing malaisien a été introduit dans le Donbass par les militaires russes et en a été évacué après le crash.

Vladimir Poutine - Sputnik Afrique
Poutine explique le refus des USA de coopérer en Syrie
Le ministère russe des Affaires étrangères a dénoncé la partialité de l'enquête qui n'avait pris en compte que les données fournies par l'Ukraine. Les expériences grandeur nature menée par le consortium russe Almaz-Anteï, producteur des missiles sol-air Bouk, démontrent que le Boeing malaisien a été abattu depuis le territoire contrôlé par l'armée ukrainienne.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала