Des hélicoptères russes Ka-52K équiperont bientôt les Mistral égyptiens

En marge du salon aérospatial de Paris-Le Bourget, la Russie a annoncé que ses hélicoptères maritimes Kamov Ka-52K Katran avaient remporté l’appel d'offres du Caire. Les aéronefs devraient compléter l’arsenal des porte-hélicoptères égyptiens de la classe Mistral.

Le Caire appelle Moscou à livrer des hélicoptères pour ses Mistrals - Sputnik Afrique
Le Caire appelle Moscou à livrer des hélicoptères pour ses Mistrals
a Russie a remporté l'appel d'offres sur la livraison des hélicoptères maritimes Ka-52K Katran à l'Égypte, a déclaré aux journalistes le chef du Service fédéral de coopération militaro-technique Dmitri Chougaëv en marge du Salon International de l'Aéronautique et de l'Espace (SIAE) de Paris-Le Bourget.

Les parties doivent désormais se mettre d'accord sur la configuration technique des hélicoptères, a raconté M. Chougaëv ajoutant qu’il s’agissait d’un travail «difficile» et «très prenant».

Le Kamov Ka-52K «Katran» est une version maritime du Ka-52 «Alligator» destinée à détruire des cibles blindées ainsi que des aéronefs se déplaçant à une vitesse réduite. Armé d’un arsenal impressionnant d’armements lourds, il est également en mesure d’atteindre des sous-marins et des navires.

Les images du décollage des Ka-52K depuis un porte-avions russe - Sputnik Afrique
Les images du décollage des Ka-52K depuis un porte-avions russe
Polyvalent, le Ka-52 peut être utilisé efficacement pour des missions de reconnaissance et de soutien des troupes. 

Les dimensions réduites du Katran, ainsi que ses ailes repliables permettent d'embarquer cet aéronef à bord des navires, notamment dans les hangars des porte-hélicoptères amphibies d’assaut de la classe Mistral.

La France a fourni au Caire deux navires de ce type en juin 2016. Le contrat de 1,2 milliard d'euros prévoyait initialement la livraison de deux porte-hélicoptères de classe Mistral à la Marine russe. Cependant, les événements en Ukraine et les pressions exercées sur François Hollande par ses alliés de l'Otan avaient alors contraint le Président de la République à résilier le contrat avec Moscou.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала