Su-22 syrien abattu: prémisse d'une intervention militaire des États-Unis?

© Sputnik . Ilya Pitalev / Aller dans la banque de photosSu-22 syrien
Su-22 syrien - Sputnik France
L'incident avec le Su-22 syrien abattu par la coalition dirigée par les États-Unis s'inscrit dans toute une série d'événements, dont les frappes de missiles contre la base d'Al-Chaayrate, et pourrait signifier le début d'une intervention US en Syrie, considère dans un commentaire à Sputnik un expert militaire russe.

Suite à la destruction d'un avion syrien près de Raqqa dimanche par les forces de la coalition, la Russie a cessé de coopérer avec les États-Unis dans le cadre du mémorandum sur le ciel syrien et a prévenu que tous les vols dans sa zone opérationnelle en Syrie (à l'ouest de l'Euphrate) seraient désormais pris pour cible par ses systèmes de lutte antiaérienne. L'expert militaire Konstantin Sivkov estime qu'il s'agit d'un tournant dans le conflit syrien, qui pourrait entrer dans une nouvelle phase.

« Le Su-22 abattu par les Américains est une action très sérieuse. De facto, c'est encore un signe du début d'une nouvelle phase de la guerre en Syrie. Soit on assistera à une intervention militaire des États-Unis contre la Syrie. C'est dangereux et sérieux. Quelle situation en découlera? Soit la Russie sera obligée de renoncer à son soutien à la Syrie, […] ce pourrait engendrer des mécontentements dans le pays [en Russie, ndlr]. Soit la Russie devrait entrer en guerre avec les États-Unis. À ceci a précédé toute une chaîne d'événements: frappes sur Al-Chaayrate, frappes aériennes sur les troupes syriennes et leurs alliés qui progressaient vers la frontière syro-jordanienne. S'ajoute à cela un Su-22 abattu. Leur agression, les États-Unis l'ont entamée progressivement et c'est très dangereux».

Su-22 syrien - Sputnik France
Su-22 syrien abattu: l'Onu redoute une escalade du conflit
Dimanche, l'armée gouvernementale syrienne a annoncé que l'un de ses avions avait été abattu dans l'après-midi au sud de la ville syrienne de Raqqa par les forces de la coalition alors que l'appareil était en mission contre Daech. Dans les heures qui ont suivi, la coalition a confirmé ce fait, accusant l'appareil —un Su-22 syrien — d'avoir bombardé la zone d'opération des Forces démocratiques syriennes, qu'elle soutient.

Le ministère russe de la Défense a qualifié cet incident d'«agression militaire» et de flagrante violation du droit international.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала