Avion syrien abattu: «Une violation de la souveraineté de la Syrie»

Alors que l’étau semble se resserrer sur Daech et sa capitale Raqqa, un avion et un drone syriens ont été abattus en l’espace de deux jours par la coalition occidentale menée par les États-Unis. Rachel Marsden recevait Pierre Berthelot, docteur en études arabo-musulmanes et chercheur à l’IPSE.

Un avion de combat américain a abbatu dimanche 18 juin un Su-22 syrien dans la région de Raqqa, capitale de Daech. Cet évènement survient suite à des affrontements inédits entre les Forces démocratiques kurdes (FDS) soutenues par Washington et les forces gouvernementales syriennes. Un drone syrien a également été abattu mardi 20 juin par un aéronef de la coalition occidentale, initialement destinée à éradiquer Daech. Les Occidentaux se rendent-ils ainsi complices des djihadistes?

Philippe Berthelot invoque le droit international pour déclarer que la destruction par les États-Unis de deux appareils syriens « est une violation de la souveraineté de la Syrie. Si on ne reconnaît plus la Syrie et son gouvernement, il faut le dire, et qu’ils reconnaissent une autre structure. » Le chercheur de l’IPSE relève la contradiction majeure qui existe entre les États-Unis et la Turquie au sujet des Kurdes, estimant que les premiers soutiennent «des forces qui sont considérées comme des terroristes par [leur] principal allié oriental au sein de l’Otan [la Turquie, ndlr]. » Il pointe également le comportement ambigu dont fait montre Washington à l’égard de l’émirat du Qatar ces derniers mois.

Retrouvez l’intégralité de l’émission sur notre chaine YouTube Radio Sputnik

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала