L’Iran se dit prêt à présenter des preuves que les USA soutiendraient Daech

© AP Photo / Susannah GeorgeDaech ne contrôle plus que 10% de Mossoul
Daech ne contrôle plus que 10% de Mossoul - Sputnik France
Téhéran s’est engagé à présenter sous peu les preuves démontrant clairement que les États-Unis soutiendraient le groupe djihadiste Daech.

Les militaires irakiens à Mossoul - Sputnik France
Daech utilise pour la 10e fois des armes chimiques à Mossoul
L'Iran s'engage à présenter sous peu des preuves tangibles démontrant que Washington accorderait son soutien au groupe terroriste Daech, a confié aux journalistes de RT un conseilleur au sein du corps des Gardiens de la révolution islamique (GRI), Hamid Reza Moghadam Far.

«Cependant, il faut noter qu'il ne s'agit en l'occurrence pas de documents écrits, mais de témoignages directs sur ce qui se passait sur le champ d'action. Cela veut dire qu'ils démontrent clairement sur quels sites les États-Unis épaulaient les djihadistes. Armes, réseaux d'approvisionnement, soutien logistique et soins médicaux — tout cela le démontre clairement», a indiqué le conseiller.

Rappelons que des déclarations de personnalités iraniennes au sujet des liens entre Washington et Daech se sont succédé aux cours des jours qui ont suivi le double attentat de Téhéran.

Des accusations ont notamment été formulées par le Président du Parlement iranien Ali Larijani. Quant au chef d'état-major adjoint des Forces armées iraniennes Mostafa Izadi, il a déclaré que son pays disposait de preuves tangibles attestant du soutien direct livré par Washington aux terroristes de Daech.

Champs-Élysées - Sputnik France
Attentat raté des Champs-Élysées: l'assaillant avait prêté allégeance à Daech
Mercredi 7 juin, deux attaques simultanées ont eu lieu à Téhéran, faisant 17 morts et 43 victimes blessés. Après une fusillade qui a éclaté à l'intérieur du Parlement iranien, l'un des assaillants a activé sa charge explosive. Une autre attaque kamikaze a frappé le mausolée de l'ayatollah Khomeini, fondateur de la République islamique d'Iran.

Bien que les djihadistes de Daech aient revendiqué les deux attaques à Téhéran, les Gardiens de la révolution islamique accusent Washington et Riyad d'implication dans les attentats. Le ministre iranien des Affaires étrangères Javad Zarif a rejeté les condoléances apportées par le Président américain Donald Trump à son pays suite aux attaques de mercredi.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала