Nord Stream 2: des banques chinoises pourraient apporter leur soutien sous peu

© AP Photo / Frank HormannNord stream 2
Nord stream 2 - Sputnik France
En réponse aux nouvelles sanctions imposées récemment par Washington à l’encontre de Moscou, plusieurs banques chinoises pourraient investir sous peu dans la construction du gazoduc Nord Stream 2 reliant la Russie à l’Allemagne.

Le Bundestag - Sputnik France
Un «oui» éclatant: le Bundestag soutient le projet Nord Stream 2
L'entreprise Nord Stream 2 AG, chargée de la construction du gazoduc éponyme, a débattu avec des représentants de banques chinoises sur la possibilité de verser des investissements à long terme dans la réalisation du projet, relate le journal Vedomosti, se référant à ses propres sources.

À en croire le journal, l'entreprise serait en train d'examiner la proposition avec des consultants spécialisés sur suggestion du comité des créanciers en vue de mettre à jour une pochette d'informations destinées aux investisseurs potentiels.

Le projet Nord Stream 2 prévoit la construction de deux tuyaux de gazoduc reliant le littoral russe à l'Allemagne, via la mer Baltique. Sa capacité générale sera de 55 milliards de mètres cubes par an. Le chantier doit être terminé avant la fin 2019. Le coût du projet est évalué à 9,9 milliards d'euros.

Le Bundestag - Sputnik France
Un «oui» éclatant: le Bundestag soutient le projet Nord Stream 2
En avril 2017, les entreprises énergétiques Engie, OMV, Shell, Uniper et Wintershall ont conclu un accord avec le géant gazier russe Gazprom sur le financement du projet Nord Stream 2. Aux termes de l'accord, les partenaires européens investiront 50% du coût total du projet de 9,5 milliards d'euros. Ainsi, la contribution de chacune des sociétés s'élèvera à 950 millions d'euros.

Il est à noter les États-Unis ont annoncé mardi de nouvelles sanctions contre la Russie pour son «annexion» de la Crimée et son soutien présumé aux rebelles séparatistes en Ukraine, peu avant une rencontre entre Donald Trump et son homologue ukrainien à la Maison-Blanche.

Les nouvelles sanctions visent 38 individus et entités en Ukraine ainsi que deux responsables gouvernementaux russes et une douzaine d'individus et organisations opérant en Crimée.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала