Attentat de Saint-Pétersbourg: le FSB dévoile comment communiquaient les terroristes

© Sputnik . Kirill KallinikovМессенджер Telegram может быть заблокирован Роскомнадзором
Мессенджер Telegram может быть заблокирован Роскомнадзором - Sputnik France
Les terroristes utilisent souvent la messagerie cryptée Telegram pour communiquer entre eux sur le territoire de la Russie ainsi qu’avec leurs supérieurs à l’étranger. Les auteurs de l’attentat dans le métro de Saint-Pétersbourg n’ont pas fait exception à la règle, informe le Service fédéral de sécurité (FSB).

FSB - Sputnik France
Le FSB décrypte les échanges privés de terroristes sur Telegram
Le terroriste-kamikaze, ses collaborateurs et son superviseur étranger ont utilisé Telegram pour orchestrer l'attentat qui tué 16 personnes le 3 avril dans le métro de Saint-Pétersbourg, a dévoilé lundi le Service fédéral de sécurité (FSB) dans un communiqué.

Le FSB précise que Telegram, application créée en 2013 en Russie, est la messagerie la plus utilisée par les terroristes pour communiquer sur le territoire russe ainsi qu'avec leurs superviseurs étrangers, car elle permet de «créer des conversations secrètes avec un haut niveau de cryptage des informations transmises».

Cependant, les groupes terroristes utilisent également d'autres services de messagerie instantanée.

«Dans le cadre de l'enquête visant à détecter les cellules secrètes des organisations terroristes internationales, le Service fédéral de sécurité de la Fédération de Russie constate une utilisation intense des messageries instantanées par leurs membres pour la mise en œuvre de communications clandestines entre eux et avec leurs superviseurs étrangers», lit-on dans le document.

Menottes - Sputnik France
Attentat de Saint-Pétersbourg: trois personnes accusées
16 personnes sont mortes suite à une explosion meurtrière qui a eu lieu le 3 avril à 14H40 (11h40 GMT) dans une rame circulant entre deux stations d'une ligne fréquentée qui traverse le centre de Saint-Pétersbourg, Sennaïa Plochtchad et Tekhnologuitcheski Institout. Par ailleurs, une bombe artisanale a été neutralisée quelques heures après l'explosion à la station de métro Plochtchad Vosstania. Un groupe appelé «Bataillon de l'Imam Chamil» a revendiqué l'attaque et déclaré avoir agi sur ordres d'Al-Qaïda, comme l'a relaté Reuters.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала