Macron Le «Sauveur»: France Info s'agenouille, les Français enragent

© REUTERS / Christophe Petit Tesson/PoolFrench President Emmanuel Macron leaves the polling station after voting in the first of two rounds of parliamentary elections in Le Touquet, France, June 11, 2017
French President Emmanuel Macron leaves the polling station after voting in the first of two rounds of parliamentary elections in Le Touquet, France, June 11, 2017 - Sputnik France
Musique solennelle, ambiance feutrée: «le sauveur», Emmanuel Macron, «auréolé de sa victoire», est le protagoniste d'un récent reportage de France Info. S'il était bien la vedette de la dernière réunion du Conseil européen, le média est allé plus loin dans ses éloges, beaucoup plus loin qu'on aurait pu l'imaginer.

Vladimir Poutine et Emmanuel Macron à Versailles - Sputnik France
Macron, Poutine: qui respecte qui?
Bien que France Info affirme dans son reportage qu'«à Bruxelles, la Macronmania est en marche», il semble qu'elle règne plutôt dans la rédaction du média. Derrière la voix off, des violons transforment la vidéo en belle histoire sur l'accession au trône d'un empereur, comme dans le cas de Sissi l'impératrice, s'étonne l'hebdomadaire Marianne.

Le magazine compare d'ailleurs l'œuvre de France Info à Sputnik: «la vidéo n'a rien à envier aux reportages béats de Sputnik sur Vladimir Poutine», un grand honneur, mais n'est-ce pas un peu trop de mettre la chaîne publique française sur le même plan que Sputnik?

La MacronMania: reportage de Propagande de France Info

Incroyable vidéo de propagande digne de la Corée du Nord de France-info sur la "fascination" des chefs d'État européens pour Macron

Опубликовано TV Libertés 26 июня 2017 г.

Emmanuel Macron - Sputnik France
Fayotage en règle: comment les médias ont couvert l’intronisation de Macron
Entre-temps, le reportage se poursuit: le Président de la République arrive au Conseil européen «auréolé de sa victoire» tant à la présidentielle qu'aux législatives. Considéré comme le «sauveur» ayant fait face au populisme et au Front national, il serre volontiers les mains, et les micros se battent pour saisir son mot. Son charisme s'étend encore plus loin, les chefs d'État succombant au charme du «new boy» souriant et optimiste.

C'est sur des bonnes paroles optimistes, sans grande signification, que le reportage se termine: «Macron et ses partenaires européens veulent croire que l'Europe des 27 pourra surmonter les crises du monde».

Les réseaux sociaux ont été pris d'une vive réaction. Certains cherchent à faire des économies:

Alors qu'à l'approche de la présidentielle, la plupart des twitternautes rejetaient l'idée que certains médias puissent promouvoir la candidature d'Emmanuel Macron, face aux éloges de France Info, on confirme «nager en pleine propagande» qui «ne se cache plus».

L'ironie de la publication de ce «média indépendant» n'a pas échappé aux internautes:

Certains ont fait des suppositions quant au financement du reportage:

Quoi qu'il en soit, si l'avenir politique de Macron est à suivre, Marianne revient vers la fin sur Sissi dont le règne a été «un petit peu plus compliqué que prévu».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала