Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Saisie de biens diplomatiques: Moscou menace les USA de réponse symétrique

© Sputnik . Eugene Novozhenina / Aller dans la banque de photosMaria Zakharova
Maria Zakharova - Sputnik France
S'abonner
«La meilleure variante serait de nous rendre nos biens»… Moscou appelle Washington à lui retourner ses biens diplomatiques saisis par l’administration Obama, à défaut de quoi une réponse symétrique ne saurait tarder.

Maria Zakharova - Sputnik France
Moscou réagira à la saisie de ses biens diplomatiques aux États-Unis
Le ministère russe des Affaires étrangères demande d'autoriser aux représentants russes l'accès aux sites de biens immobiliers saisis aux États-Unis, brandissant la menace d'une mesure de rétorsion en cas de refus.

«Nous avons fait savoir à nos collègues américains que la seule possibilité de dissiper le soupçon d'une préparation de provocation antirusse avec des équipements de renseignement imaginaires était de nous donner l'accès aux sites afin de s'assurer qu'aucun changement n'a eu lieu. Or, le mieux serait de nous retourner immédiatement nos biens», a déclaré la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova.

«Dans le cas contraire, nous nous réservons un droit de réponse symétrique à l'encontre des biens américains en Russie. Comme nous l'avons déjà dit, et je voudrais l'annoncer encore une fois, des mesures de rétorsion sont en train d'être élaborées», a ajouté Mme Zaharova.

Auparavant, Maria Zakharova avait déjà fait savoir que les mesures russes seraient soigneusement préparées, et la partie américaine était au courant de ce fait.

Washington - Sputnik France
Le Congrès US suivra de près les déplacements des diplomates russes
En décembre 2016, le Président US sortant Barack Obama avait annoncé une série de mesures destinées à sanctionner Moscou pour son ingérence présumée dans l'élection présidentielle américaine, accusations catégoriquement rejetées par le Kremlin.

Les États-Unis avaient alors expulsé 35 diplomates russes et fermé deux complexes résidentiels de la mission diplomatique russe à New York et dans l'État du Maryland, près de Washington.

M.Obama a souligné que les États-Unis pourraient prendre d'autres mesures au moment choisi, «y compris des opérations qui ne seront pas révélées au public». Or, en juin dernier, le secrétaire d'État américain Rex Tillerson a fait savoir que Washington et Moscou négociaient la réouverture des complexes résidentiels utilisés par les diplomates russes.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала