Belgrade toujours contre l’adoption de sanctions contre Moscou

Le nouveau gouvernement serbe poursuivra la politique de son prédécesseur en ce qui concerne le refus d’adopter des sanctions contre la Russie, d’après la Première ministre serbe Ana Brnabic.

La Serbie ne rejoindra pas les sanctions adoptées par les pays occidentaux contre Moscou, a déclaré vendredi à Sputnik la nouvelle Première ministre serbe Ana Brnabic

«J'ai clairement indiqué que ce gouvernement agirait dans la continuité de ce qui a été accompli. Cela signifie que nous n'adopterons pas de sanctions contre la Russie. Nous mènerons une politique extérieure équilibrée. L'UE a été et restera notre priorité stratégique», a déclaré Mme Brnabic à l'issue de la première réunion de gouvernement, qui s'est déroulée sous sa présidence.

Drapeau serbe - Sputnik France
La Serbie ne se joindra jamais au bal des sanctions antirusses
Selon la Première ministre, la Serbie doit changer conformément aux valeurs européennes ce qui importe pour tous les citoyens de la république.

«À l'heure actuelle, les sanctions antirusses ne répondent pas aux intérêts de la Serbie», a ajouté Mme Brnabic.

Le premier vice-Premier ministre et ministre serbe des Affaires étrangères Ivica Dacic a pour sa part noté jeudi dernier que Belgrade continuerait de renforcer les relations amicales avec Moscou en signe de reconnaissance pour l'assistance russe dans le règlement du problème de la république autoproclamée du Kosovo.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала