Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Macron à Bamako: le G5 Sahel doit prouver son efficacité contre le terrorisme

© REUTERS / Christophe ArchambaultEmmanuel Macron
Emmanuel Macron - Sputnik France
S'abonner
Le Président français, Emmanuel Macron, a promis dimanche à Bamako d’aider les pays du G5 Sahel, à savoir le Tchad, le Niger, le Burkina Faso, le Mali et la Mauritanie, à obtenir un financement pour leurs forces conjointes devant lutter contre le terrorisme. Cependant, M.Macron les a exhortés à démontrer leur efficacité face aux djihadistes.

Assistant au sommet réunissant les chefs d'États du G5 Sahel, le Tchad, le Niger, le Burkina Faso, le Mali et la Mauritanie, le dirigeant français leur a exprimé son soutien dans la lutte contre la menace terroriste.

Ayant promis son aide dans l'obtention du financement européen destiné à créer des forces militaires capables de contrer les djihadistes, M.Macron les a toutefois incités à démontrer leur efficacité dans les délais les plus courts possibles.

«Ce sera à vous et à vos armées de convaincre que le G5 peut être efficace, dans le respect des conventions humanitaires. Les résultats doivent être au rendez-vous pour convaincre nos partenaires», a ainsi déclaré M.Macron à l'ouverture du sommet du G5 Sahel dans la capitale malienne, cité par l'hebdomadaire Jeune Afrique.

Militaires maliens armés de fusils de conception soviétique SKS en 2008 - Sputnik France
Les pays africains demandent à l’UE 50 M EUR pour créer des forces antiterroristes
Par ailleurs, le Président français a salué «une dynamique, un mouvement de fond que la France est fière d'accompagner».

Au mois de mai, Emmanuel Macron s'était rendu en visite officielle au Mali où il a déclaré devant son homologue Ibrahim Boubacar Keïta qu'il fallait accélérer le processus de paix se disant prêt à « poursuivre et accroître» l'investissement français dans l'opération Barkhane.

Le G5 Sahel a adopté en amont un plan prévoyant la création d'une force spéciale conjointe composée de 5.000 militaires, policiers et civils, pour combattre les groupes djihadistes et sécuriser les frontières communes de ses pays membres. Pour ce faire, les chefs d'État du G5 Sahel ont demandé à l'Union européenne 50 millions d'euros pour réaliser leur projet de création de forces spécialisées dans la lutte antiterroriste.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала