Un ex-ministre ukrainien de la Défense menace de «faire sauter» des voitures en Russie

© AP Photo / Vadim GhirdaPeople pass by a destroyed building in Vuhlehirsk, Ukraine, Monday, March 9, 2015
People pass by a destroyed building in Vuhlehirsk, Ukraine, Monday, March 9, 2015 - Sputnik Afrique
Après que le 27 juin un agent du renseignement ukrainien a trouvé la mort dans l'explosion de sa voiture à Kiev, Anatoli Gritsenko, ancien ministre ukrainien de la Défense, n'a pas hésité à blâmer la Russie et même à brandir la menace de «faire sauter deux véhicules à Taganrog ou à Moscou» pour chaque véhicule ukrainien.

Alors que le colonel Maxime Shapoval, agent du service de renseignement du ministère ukrainien de la Défense, est décédé dans l'explosion d'une voiture le 27 juin, l'ancien ministre de la Défense Anatoli Gritsenko s'est précipité pour accuser de sa mort les services secrets russes, sans pour autant fournir de preuve.

De surcroît, l'ex-ministre n'a pas hésité à proposer des mesures encore plus brutales pour y réagir:

«C'est la guerre. Ce n'est pas le premier meurtre démonstratif et impudent d'officiers ukrainiens», a-t-il déclaré à la chaîne 112 Ukraine. «Un de nos meilleurs officiers du contre-espionnage a été tué de manière éhontée à Marioupol. Si c'est vraiment la guerre et pas un jeu pour le Président, cela veut dire que pour chaque voiture qui a sauté à Kiev ou à Marioupol, il faut en compter deux qui devraient sauter à Taganrog [ville russe au bord de la mer d'Azov, ndlr] ou à Moscou».

Kiev prépare une «provocation armée» non loin de la ligne de contact dans le Donbass - Sputnik Afrique
Kiev prépare une «provocation armée» non loin de la ligne de contact dans le Donbass
Le 27 juin, le colonel Maxime Shapoval a trouvé la mort dans la capitale ukrainienne lorsqu'un explosif, placé présumément dans le salon de son Mercedes-Benz, a été actionné. L'incident a été classé comme un acte terroriste, une enquête a été ouverte.

En mars dernier, l'agent des forces de l'ordre ukrainiennes, colonel Alexandre Kharaberioush avait également perdu la vie dans l'explosion de son jeep à Marioupol.

Les autorités de Kiev ont maintes fois accusé Moscou d'«ingérence» dans les affaires de l'Ukraine, et surtout dans le conflit entre les forces gouvernementales et les insurgés des Républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk, sans qu'aucune preuve ne soit jamais fournie. La Russie a rejeté ces allégations, les qualifiant d'inacceptables, et a déclaré à plusieurs reprises qu'elle n'était pas partie prenante dans ce conflit interne, se déclarant en plus intéressée au règlement de la crise politique et économique ukrainienne.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала