Opération antiterroriste de grande envergure en banlieue lilloise

© AFP 2022 FRANCOIS NASCIMBENIFrench police special forces
French police special forces - Sputnik Afrique
Coup de filet antiterroriste dans le nord de la France. Deux opérations menées en parallèle dans la banlieue de Lille, dont une en coopération avec la police belge, ont conduit à l’interpellation d’au moins deux hommes.

Une opération antiterroriste de grande envergure s'est déroulée mercredi matin en banlieue lilloise. Selon La Voix du Nord, l'opération a débuté vers 3 h 30 dans la nuit de mardi à mercredi à Wattignies, dans la banlieue de Lille.

Le quotidien régional suppose que les forces de police appartiendraient à l'unité de lutte antiterroriste. Les policiers étaient porteurs de cagoules et leurs véhicules avaient des plaques minéralogiques masquées par du ruban adhésif.

«La porte d'une habitation a été défoncée à coup de bélier. Un jeune homme a pris la fuite et a été retrouvé vers 4 heures du matin» dans une rue toute proche, communique le journal, ajoutant que le jeune homme en question a été interpellé.

L'AFP signale, pour sa part, qu'un homme de 42 ans, soupçonné de projeter une «action violente», a été interpellé mercredi matin à Faches-Thumesnil, dans la banlieue lilloise, à cinq kilomètres de Wattignies, lors d'une opération antiterroriste franco-belge.

L'homme interpellé est soupçonné d'entretenir des liens avec un groupe de motards belges liés à la mouvance jihadiste, les «Kamikazes Riders», ajouta la même source, proche du dossier.

Parallèlement à cette arrestation, «des investigations sont actuellement en cours en Belgique» dans le cadre de cette enquête franco-belge, a affirmé une autre source proche de l'enquête, sans donner plus de précisions.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала