Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Soros et Omidyar investissent 500.000 $ dans la guerre aux fake news

© REUTERS / Luke MacGregorBusiness magnate George Soros arrives to speak at the Open Russia Club in London, Britain June 20, 2016.
Business magnate George Soros arrives to speak at the Open Russia Club in London, Britain June 20, 2016. - Sputnik France
S'abonner
Les fondations de l'entrepreneur Pierre Omidyar, fondateur d'eBay, et du financier américain George Soros ont investi la bagatelle de 500.000 dollars dans un organisme britannique chargé de la vérification des faits.

L'organisation britannique de fact-checking, Full Fact, a reçu un don de 500.000 dollars (environ 440.000 euros) des fondations Omidyar Network et Open Society, respectivement présidées par le fondateur d'eBay, Pierre Omidyar, et le milliardaire américain George Soros. La somme est destinée à assurer la production de deux nouveaux outils de vérification des faits.

«Grâce aux technologies modernes, les fausses informations peuvent se répandre à un rythme plus rapide que jamais. Les outils automatisés de vérification des faits de Full Fact nous permettent d'aller de pair avec le rythme de la désinformation en faisant le plus gros du travail, de sorte que les employés chargés de la vérification des faits puissent se concentrer sur les informations les plus complexes et les plus importantes», a affirmé le directeur de Full Fact, Will Moy.

Logo de CNN - Sputnik France
CNN nous «refourgue des infos qui n'ont rien à voir avec la réalité»
Les deux outils en question, prénommés «Live» et «Trends», sont élaborés afin de contribuer à la lutte contre les fausses nouvelles, précise le journal britannique PressGazette. Live surveillera les sources en temps réel, telles que les sous-titres à la télévision, et créera également un service de «vérification des faits express» si besoin, à condition qu'il existe déjà des données nécessaires et fiables.

Quant au deuxième outil, Trends, il documentera les informations incorrectes et leur provenance pour que les vérificateurs des données puissent suivre les sources des déclarations trompeuses.

«La prochaine phase consiste à développer une infrastructure globale de vérification des faits automatisée. Live et Trends y joueront un rôle central», a précisé M.Moy.

Full Fact, fondé en 2010, est une organisation non gouvernementale avec un conseil d'administration multipartite. Les deux nouveaux outils seront disponibles pour les rédactions d'ici fin 2017 et puis globalement disponibles en 2018.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала