Haut-Karabakh: l'armée azerbaïdjanaise pilonne l'armée arménienne

© REUTERS / StaffHaut-Karabakh: l'armée azerbaïdjanaise pilonne l'armée arménienne
Haut-Karabakh: l'armée azerbaïdjanaise pilonne l'armée arménienne - Sputnik Afrique
Suite à une escalade des tensions dans le Haut-Karabakh, les forces armées azéries ont pilonné des unités de l'armée arménienne sous prétexte que ces dernières planifiaient une diversion contre les soldats azerbaïdjanais.

Le ministère azerbaïdjanais de la Défense a annoncé avoir frappé les forces armées arméniennes se trouvant dans la zone de conflit du Haut-Karabakh:

«Afin de prévenir une diversion intentionnellement planifiée par l'armée arménienne et dans le but de venger les civils décédés dans le village d'Alxanli le 7 juillet, l'armée azerbaïdjanaise a effectué des frappes chirurgicales contre des forces se préparant au combat».

Situation dans la zone du conflit du Karabakh - Sputnik Afrique
Nouvelle escalade des tensions dans le Haut-Karabakh

Selon le ministère, les forces ennemies auraient subi de nombreuses pertes, tant matérielles qu'humaines.

Toutefois, le porte-parole du ministère arménien de la Défense a démenti cette information:

«Il y aura bientôt beaucoup de fausses informations, des vidéos truquées […] Nous n'avons pas de pertes et nous l'avons clairement indiqué. Aucune action de l'ennemi n'est restée et ne restera sans réponse», a écrit Arzrun Ovanessan sur la page Facebook du ministère.

Le conflit du Haut-Karabakh a éclaté en février 1988, lorsque cette région autonome principalement peuplée d'Arméniens a annoncé son intention de se séparer de la République socialiste soviétique d'Azerbaïdjan. Les hostilités dans le Haut-Karabakh ont fait environ 15.000 morts et ont contraint près d'un million de personnes à quitter leurs foyers.

Ситуация в Нагорном Карабахе - Sputnik Afrique
Haut-Karabakh: toujours pas de paix malgré les efforts de Moscou, Washington et Paris

Le règlement pacifique du conflit fait l'objet de négociations menées depuis 1992 dans le cadre du Groupe de Minsk de l'OSCE coprésidé par les États-Unis, la Russie et la France.

En avril 2016, les parties s'étaient également accusées d'actions offensives. Les combats qui ont suivi ont été les pires affrontements depuis le premier cessez-le-feu conclu en 1994.

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала