Emmanuel Macron « n’a pas la carrure d’un chef d’État encore »

Jeunesse, renouveau, modernité: la stratégie politique déjà utilisée par Obama dès 2008 a bien aidé Emmanuel Macron à remporter la présidentielle. Rachel Marsden recevait Philippe Moreau-Defarges, ancien diplomate et spécialiste des questions européennes, et Frédéric Saint-Clair, analyste politique, pour en discuter.

Barack Obama ringardisait en 2008 les vieux ténors de la politique américaine. Quelques années plus tard, Emmanuel Macron, qui a bénéficié du soutien explicite de l'ancien Président américain, remportait l'élection présidentielle française avec une stratégie similaire. Le nouveau Président français aura-t-il les mêmes résultats que Barack Obama?

L'analyste politique, Frédéric Saint-Clair considère que «Barack Obama était un élu qui est devenu un homme politique, devenu Président des États-Unis, qui avait une conscience politique forgée au moment où il s'est lancé dans sa campagne. […] Emmanuel Macron est issu de la société civile et qui n'a pas de conscience politique. Et je crois qu'aujourd'hui ce que tout le monde analyse comme une volonté de casser les codes, c'est davantage un apprentissage qui se fait au jour le jour […] On a face à nous un homme de la société civile qui n'a pas la carrure d'un chef d'État encore»

Philippe Moreau-Defarges ne partage pas cette analyse et estime que le nouveau Président français «a une vision très précise de son rôle, de la France, de la présidence de la République. Quelque part, il est dans la lignée de De Gaulle et Mitterrand […] qui se ressemblent énormément dans cette conception très monarchique du pouvoir, dans cette attitude hautaine de prise de distance à l'égard des autres politiciens.»

Retrouvez l'intégralité de l'émission sur notre chaine YouTube Radio Sputnik

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала