Visa refusé à des lycéennes afghanes invitées à un concours de robotique aux USA

© SputnikLes lycéennes afghanes invitées à FIRST Global Challenge
Les lycéennes afghanes invitées à FIRST Global Challenge - Sputnik Afrique
Malgré une invitation à participer au concours international de robotique FIRST Global Challenge, un groupe de lycéennes afghanes s’est vu refuser son entrée aux États-Unis. Ali-Reza Mehraban, fondateur de la discipline de l’ingénierie robotique en Afghanistan, commente la situation pour Sputnik.

Des jeunes de 162 pays participeront à la compétition de robotique FIRST Global Challenge qui se déroulera aux États-Unis du 16 au 18 juillet, mais les six jeunes inventrices afghanes se sont vues refuser leur visa, bien que même les équipes iranienne,
soudanaise et syrienne n'aient pas eu de problèmes de passeport, alors qu'à la différence de l'Afghanistan, leurs pays sont concernés par le «Muslim Ban» de Donald Trump.

Une équipe afghane de robotique se voit refuser l’entrée aux USA - Sputnik Afrique
Une équipe afghane de robotique se voit refuser l’entrée aux USA

«Encore en janvier, nous avions décidé d'intensifier le programme de robotique. Mme Roya Mahboob, grande spécialiste en la matière, a été l'un des sponsors de cette équipe de six filles, sélectionnées parmi les vingt lycéens les plus talentueux», a raconté M. Mehraban à Sputnik.

© SputnikL'équipe de lycéennes afghanes iinvitée au concours FIRST Global Challenge aux USA
L'équipe de lycéennes afghanes iinvitée au concours FIRST Global Challenge aux USA - Sputnik Afrique
L'équipe de lycéennes afghanes iinvitée au concours FIRST Global Challenge aux USA

Et d'ajouter que ces filles avaient toutes leurs papiers en règle afin d'obtenir un visa, mais cette formalité ne constituait pas l'unique obstacle.

Selon le dirigeant du groupe, le robot construit par les lycéennes a provoqué une vive indignation à l'aéroport de Kaboul, où les services de sécurité l'ont retenu pendant plus de trois mois, en le soupçonnant d'activités secrètes au profit des djihadistes de Daech.

© SputnikRobot construit par les lycéennes afghanes pour le concours FIRST Global Challenge
Robot construit par les lycéennes afghanes pour le concours FIRST Global Challenge - Sputnik Afrique
Robot construit par les lycéennes afghanes pour le concours FIRST Global Challenge

«Ils ont dit ne pas comprendre s'il s'agissait d'un robot ou d'un dispositif d'espionnage qu'utilisent souvent les terroristes de Daech. Aussi, l'ont-ils confisqué. Nous avons ainsi perdu beaucoup de temps», s'est souvenu l'interlocuteur de l'agence.

Team Afghanistan Profile Video, FIRST Global

Hey everyone! Make sure to check out Team Afghanistan's profile video!

Опубликовано FIRST Global 30 июня 2017 г.

Une nouvelle demande de visa a été envoyée, mais en vain. Après avoir entrepris à deux reprises le périlleux voyage de 800 kilomètres qui sépare Hérat de Kaboul afin de se rendre à l'ambassade américaine, les jeunes filles n'ont pas réussi à décrocher un visa. Après des mois de travail, elles devront donc se contenter d'assister au concours via Skype.

Cette histoire a révolté l'opinion publique et a provoqué de l'indignation sur les réseaux sociaux. Le sénateur démocrate et candidat à la présidentielle américaine de 2016 Bernie Sanders est intervenu en faveur des lycéennes afghanes.

Toujours est-il que le refus dont ont fait l'objet ces jeunes filles est exactement le genre d'incident que redoutaient les défenseurs des droits civiques américains lorsque Donald Trump a exprimé son souhait d'empêcher l'entrée de musulmans sur le territoire américain.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала