Porochenko intéressé par la levée des sanctions antirusses

© AFP 2022 Stephanie LecocqPorochenko
Porochenko - Sputnik Afrique
Bien que le Président ukrainien ait déclaré à plusieurs reprises que les sanctions contre la Russie devaient être prolongées, il s’est dit intéressé par leur levée sous réserve que les accords de Minsk soient respectés.

À l'issue de sa rencontre avec le secrétaire d'État américain, Rex Tillerson, le Président ukrainien Piotr Porochenko a de nouveau évoqué les sanctions occidentales contre la Russie et les conditions de leur levée.

Vladimir Poutine - Sputnik Afrique
Poutine: l’Ukraine ne vend plus que russophobie et scission avec la Russie

«Nous avons également parlé des sanctions et nous avons reçu l'assurance que leur levée ne serait pas discutée avant que les accords de Minsk soient respectés et le territoire libéré», a-t-il déclaré.

Toutefois, Porochenko a indiqué qu'il était le principal intéressé à la levée des sanctions antirusses.

«J'ai assuré qu'il serait difficile de trouver un homme plus intéressé par la levée des sanctions que le Président ukrainien, parce que les sanctions sont liées à la paix et à la libération du territoire ukrainien, et j'y aspire», a ajouté Piotr Porochenko.

Марш памяти жертв Волынской резни в Польше - Sputnik Afrique
Bandera, génocide et pogroms: l'Ukraine et la Pologne en plein désamour

Il est à noter que tout récemment le Président ukrainien se félicitait du prolongement des sanctions contre la Russie.

«Je salue la décision du Conseil de l'UE de prolonger d'un an un "paquet Crimée" de sanctions. Le prix pour une tentative d'annexion et d'agression doit croître», a-t-il écrit sur sa page Twitter le 19 juin.

​Le Conseil de l'Union européenne a prorogé le 19 juin les mesures restrictives adoptées en réponse au rattachement de la péninsule de Crimée à la Fédération de Russie.

La Crimée et la ville de Sébastopol sont redevenues russes à l'issue d'un référendum tenu en mars 2014 dans le sillage de la crise politique en Ukraine consécutive au renversement du Président Viktor Ianoukovitch. Lors du scrutin, dont les résultats ne sont pas reconnus par Kiev et ses partenaires occidentaux, plus de 96% des votants se sont prononcés en faveur du rattachement à la Russie.

Par la suite, les pays occidentaux ont décrété plusieurs volets de sanctions contre Moscou visant notamment plusieurs secteurs économiques et industriels russes.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала