Moscou fustige les obstacles artificiels pour entraver le projet Nord Stream2

Les projets économiquement importants, tels que le gazoduc Nord Stream 2, sont dans la ligne de mire des régulateurs européens, le marché gazier étant soumis à des pressions politiques exercées par certains pays, a déclaré le ministre russe de l’Énergie Alexandre Novak.

Le développement du marché énergétique, en particulier l'avenir du gazoduc Nord Stream 2, a été évoqué par le ministre russe de l'Énergie, Alexandre Novak, lors de son discours au Congrès mondial du pétrole à Istanbul.

Nord Stream 2 - Sputnik Afrique
Nord Stream2: l’Allemagne défend le projet face à l’UE et aux USA
En tentant de soumettre Nord Stream 2 aux règles énergétiques intérieures de l'Union européenne, la Commission européenne a adopté un projet de mandat visant les négociations concernant ce projet avec la Russie.

«Et notamment en ce qui concerne le marché européen du gaz. Nous voyons un sabotage non dissimulé des projets d'infrastructure économiquement viables et avantageux pour les consommateurs. Tels que, par exemple, le Nord Stream 2. Une ingérence dans les relations commerciales des entreprises», a signalé le ministre russe.

Le projet Nord Stream 2 prévoit la construction de deux tuyaux de gazoduc reliant le littoral russe à l'Allemagne, via la mer Baltique. Sa capacité totale sera de 55 milliards de mètres cubes par an. Le chantier doit être terminé avant la fin 2019. Le coût de projet est évalué à 9,5 milliards d'euros.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала