Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Accord russo-américain: les USA «encouragés» par le cessez-le-feu dans le sud-ouest syrien

© REUTERS / Alaa al-FaqirLa provincia de Al Quneitra, Siria
La provincia de Al Quneitra, Siria - Sputnik France
S'abonner
Les États-Unis se sont dits «encouragés» par leur arrangement récent avec la Russie sur le cessez-le-feu en Syrie, un pas important sur le chemin de la lutte pour l'intégrité territoriale de cette dernière, selon l'émissaire spécial américain au sein de la coalition internationale en Syrie et en Irak Brett McGurk.

La partie américaine est satisfaite du cessez-le-feu établi en Syrie il y a près de cinq jours à la suite d'un accord conclu lors d'une rencontre en marge du sommet du G20 à Hambourg:

«Nous sommes encouragés par l'accord récent introduisant la trêve dans le sud-ouest de la Syrie conclu par les Présidents russe et américain la semaine dernière», a déclaré jeudi Brett McGurk, émissaire spécial américain au sein de la coalition internationale en Syrie et en Irak, au cours d'une réunion internationale de la coalition anti-Daech dirigée par les États-Unis.

«Cette initiative a été traitée minutieusement par la Jordanie, les États-Unis et la Russie, tout comme quelques autres initiatives de désescalade en Syrie. Il faut parvenir à préserver l'intégrité territoriale de la Syrie et à créer les conditions pour un règlement politique conformément à la résolution 2254 du Conseil de sécurité de l'Onu», a poursuivi l'émissaire.

Syrian soldiers flash the v-victory sign in the ancient city of Palmyra on Friday, April 2, 2016. - Sputnik France
La Syrie avant et après la rencontre Poutine-Trump: deux périodes absolument différentes
Le cessez-le-feu sur le territoire syrien annoncé par Moscou et Washington vendredi 7 juillet après un tête-à-tête entre le Président russe et son homologue américain est entré en vigueur le 9 juillet à midi (9h GMT). Il s'agit d'une nouvelle tentative de mettre fin aux hostilités qui durent depuis déjà six ans.

Un responsable du département d'État américain a indiqué que de nouvelles discussions seraient nécessaires pour définir plusieurs aspects essentiels de cet accord, à commencer par le contrôle de son application.

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a déclaré que l'accord incluait «la garantie d'un accès humanitaire et la mise en place de contacts entre l'opposition dans la région et un centre de contrôle qui sera établi dans la capitale jordanienne».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала