22.000 personnes ont «accepté» de nettoyer des WC en se connectant à un hotspot

Un fournisseur de wifi public a inclus une étrange clause dans les conditions d'utilisation de ses hotspots en vue de prouver le manque d'attention des internautes qui ne prennent pas le temps de lire les CGU.

wifi - Sputnik Afrique
New York ferme l’accès aux tablettes de ses kiosques wifi après «des actes obscènes»
Plus de 20.000 clients du fournisseur britannique de wifi public Purple ont accepté, sans le savoir, d'effectuer 1.000 heures de travaux d'intérêt général, la compagnie ayant ajouté cette clause insolite aux conditions générales d'utilisation (CGU) de ses hotspots wifi gratuits.

Les travaux énumérés dans la clause incluaient des tâches telles que le nettoyage des toilettes ou des parcs municipaux. Parmi les options les plus prestigieuses figuraient des tâches comme «faire des câlins aux chats et chiens errants» ou bien «peindre les escargots pour les égayer».

Wi-Fi onboard - Sputnik Afrique
Les codes Wifi d’aéroports du monde entier en un clic
Par cette démarche, la société poursuivait l'objectif de mettre en relief le manque de vigilance des internautes et de les encourager à être plus attentifs aux conditions d'utilisation avant de les accepter.

Selon un communiqué diffusé par Purple au terme de l'expérience, une seule personne a remarqué la clause douteuse, ce qui «représente 0,000045% de tous les utilisateurs du wifi au cours des deux semaines».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала