Le Royaume-Uni reconnait pour la 1ère fois ses obligations financières devant l’UE

CC0 / Pixabay / Des livres britanniques
Des livres britanniques - Sputnik Afrique
Le Royaume-Uni fera bien face à ses obligations suite au vote du Brexit, lesquelles avaient déjà été estimées par Bruxelles à 100 milliards d'euros, un fait que Londres a reconnu pour la première fois.

Le Royaume-Uni a pour la première fois reconnu publiquement l'existence d'obligations financières devant l'Union européenne dans le cadre du Brexit, informe le Financial Times.

«Le gouvernement reconnaît que le Royaume-Uni a des obligations à l'égard de l'UE et reconnaît les obligations de l'UE envers le Royaume-Uni, qui persisteront même après la sortie du Royaume-Uni, et qu’elles doivent être respectées», a déclaré la baronne Joyce Anelay, ministre du Brexit.

Theresa May - Sputnik Afrique
Le Royaume-Uni refuse de régler les frais de 100 mds EUR pour son départ de l’UE

La déclaration note également que le gouvernement britannique est prêt à coopérer avec Bruxelles afin de parvenir à «un règlement équitable des droits et des obligations du Royaume-Uni» en tant qu’État qui quitte l’Union européenne.

En mai, l’ancien ministre du Brexit David Davis avait souligné que le Royaume-Uni ne payerait pas la facture de 100 milliards d'euros que Bruxelles lui avait remise.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала