Les USA créent un «corps spatial» malgré l’opposition des généraux

© AFP 2022 Brendan SmialowskiA view of the Capitol dome is seen on Capitol Hill March 23, 2017 in Washington,DC.
A view of the Capitol dome is seen on Capitol Hill March 23, 2017 in Washington,DC. - Sputnik Afrique
Le congrès américain, se fiant à l’expérience russe et chinoise, est sur le point d’adopter une loi sur la création de «forces spatiales». Les généraux américains étaient fermement opposés à la mise en place d’une telle structure, notamment le chef du Pentagone James Mattis.

La Commission de la réglementation de la Chambre des représentants du Congrès américain a rejeté mercredi l'amendement à la loi sur les pouvoirs dans le domaine de la défense nationale pour 2018, soumis par le Pentagone pour bloquer l'initiative de création d'un corps spatial américain. Ce faisant, elle a donné le feu vert à ce projet qui sera manifestement soutenu par tout le parlement américain.

La navette américaine Boeing X-37B - Sputnik Afrique
Un corps spatial bientôt aux services des Forces armées américaines
Les auteurs de l'amendement, opposés à la création de ces nouvelles troupes, proposaient de remplacer la formulation sur la création d'un «Corps de troupes aéroportées spatiales», comme l'ont déjà baptisé certains médias russes, par une autre mentionnant seulement l'«étude de la nécessité» d'une telle démarche. Dans la liste des coauteurs de l'amendement figuraient le ministère de la Défense James Mattis et son adjointe Heather Wilson, ministre de l'US Air Force.

Le corps spatial sera intégré à l'armée de l'air mais existera de facto comme une entité à part. Ses concepteurs tracent un parallèle avec le statut du corps d'infanterie de marine, qui fait nominalement partie de la marine américaine. La nouvelle unité aura son propre chef d'état-major ayant un statut équivalent au chef d'état-major de l'armée de l'air et membre du comité unifié des chefs d'état-major. Il sera nommé tous les six ans et sera subordonné au ministre de l'armée de l'air.

Course à l’armement dans l’espace: «les USA cherchent à ouvrir la boîte de Pandore» - Sputnik Afrique
Course à l’armement dans l’espace: «les USA cherchent à ouvrir la boîte de Pandore»
Ce nouveau type de forces est destiné à parer les menaces dans le secteur spatial. Le budget a déjà prévu la formation, la préparation et la fourniture en équipement des effectifs des forces spatiales. Les amateurs de science-fiction s'imagineront des bataillons de paras de l'espace sillonnant l'univers à bord de vaisseaux de la flotte stellaire, mais en l'occurrence il est question de ceux qui réalisent au sol le lancement d'appareils spatiaux en orbite et les contrôlent, par exemple, lors d'une reconnaissance satellite.

A première vue cette idée s'inscrit parfaitement dans les attentes des généraux américains. Cela semble être un bon moyen d'obtenir un financement supplémentaire du Congrès. Mais au Pentagone, notamment au sein de l'armée de l'air, il existe déjà des unités chargées de l'espace, c'est pourquoi James Mattis a qualifié de «prématurée» la création d'un corps à part. Il a souligné qu'actuellement le Pentagone travaillait déjà activement à l'amélioration de la coordination et de l'intégration de toutes les forces armées. Alors que la création de nouvelles unités conduira au contraire, selon lui, à une «approche plus étroite et locale des opérations spatiales au lieu d'une approche complexe».

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала