Macron: la coopération avec Moscou sur la Syrie est «totalement transformée»

© AFP 2022 IAN LANGSDON Emmanuel Macron et Vladimir Poutine
Emmanuel Macron et Vladimir Poutine - Sputnik Afrique
Près de deux mois après la rencontre Macron-Poutine sous les ors de Versailles, le chef d’État français a constaté un net changement dans la façon dont la France et la Russie coopéraient sur la question syrienne.

Emmanuel Macron et Vladimir Poutine - Sputnik Afrique
Macron qualifie de «très importants» les rapports avec Moscou
La rencontre entre Emmanuel Macron et Vladimir Poutine au château de Versailles a semble-t-il porté ses fruits. Près de deux mois après le premier face-à-face entre les deux chefs d'État, le Président français a constaté dans un entretien au JDD d'importantes avancées avec Moscou sur le dossier syrien.

«Je constate depuis la rencontre de Versailles que nous avançons sur ces deux sujets. Sur le terrain, la collaboration entre nos services sur ces sujets est totalement transformée», a-t-il estimé.

Qualifiés de «lignes rouges» par le Président français, les deux sujets évoqués concernent notamment l'utilisation des armes chimiques et la mise en place des couloirs humanitaires en Syrie.

«Je serai intraitable sur les armes chimiques. Si elles sont utilisées, je répliquerai — et je m'étais mis en situation opérationnelle de pouvoir le faire avant de le dire», a mis en garde M. Macron, exigeant également «des accès humanitaires pour sauver les civils dans les théâtres d'opérations.»

Emmanuel Macron et Vladimir Poutine - Sputnik Afrique
G20: Macron souligne la qualité et l'intensité du partenariat franco-russe
Évoquant dans ce contexte le sort de Bachar el-Assad, le chef d'État français a pourtant tenu à préciser que la destitution du Président syrien ne constituait plus un «préalable à tout». Une importante «inflexion» par rapport à la ligne de François Hollande.

«Moi, je suis sur une position qui consiste à dire que je ne fais pas de la destitution de Bachar un préalable à tout, mais à chercher comment on peut reconstruire cette région en éradiquant le terrorisme», a-t-il résumé.

Quant à la partie russe, elle n'a pour l'instant fait aucune déclaration à ce sujet.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала