WikiLeaks révèle comment un concepteur majeur de systèmes de défense collabore avec la CIA

Dans le cadre de son projet Vault 7, WikiLeaks a publié un nouveau lot de documents secrets de la CIA, qui révèle comment l’un des fournisseurs des systèmes de défense les plus importants du Pentagone a travaillé pour le renseignement américain.

WikiLeaks - Sputnik Afrique
WikiLeaks: la CIA capable de jouer avec les SMS sur Android
Ce 19 juillet 2017, WikiLeaks a révélé des documents concernant la coopération entre l’entreprise Raytheon Blackbird Technologies et la CIA autour du projet UMBRAGE Component Library (UCL).

Selon le site officiel de l’organisation lanceuse d’alerte, ils contiennent principalement des idées et des analyses de logiciels malveillants, fondés sur des documents publics provenant des chercheurs en sécurité et d’entreprises privées dans le domaine de la cybersécurité.

«Raytheon Blackbird Technologies a agi comme une sorte de “chercheur de technologies” pour la Direction de développement à distance (RDB) de la CIA, en analysant des données sur des cyberattaques et en donnant des recommandations aux équipes de la CIA pour une étude approfondie et pour un développement de leurs propres projets de logiciels malveillants», lit-on dans une annonce de WikiLeaks.

WikiLeaks a publié un premier lot de documents piratés de la CIA le 7 mars dernier, promettant qu’il s’agirait de la plus grande campagne de révélation sur l’agence de renseignement. Elle comprend plus de 8.700 documents et fichiers qui étaient conservés sur un réseau interne isolé du Centre de cyberespionnage basé au quartier général de la CIA à Langley (Virginie).


Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала