Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Ankara dément avoir fourni aux médias des données sur les bases US en Syrie

© AP Photo / Jim MacmillanMilitaires américains
Militaires américains - Sputnik France
S'abonner
La Turquie a rejeté les rapports selon lesquels elles auraient donné à l'agence de presse turque Anadolu des informations sur l'emplacement des bases militaires américaines sur le territoire syrien. Selon Ankara, l'agence a rédigé l'article sans aucune aide de sa part.

Après que l'agence publique turque Anadolu a dévoilé des informations sur la localisation des bases militaires des États-Unis en Syrie, Ankara a démenti avoir fourni de telles indications à ce média. La publication a été préparée par l'agence toute seule, a déclaré le porte-parole du Président turc Ibrahim Kalin.

«Cette nouvelle a été rédigée indépendamment par l'agence Anadolu. En tant qu'agence de presse, elle peut choisir ce thème. De notre côté, nous n'avions aucune intention d'entreprendre des démarches constituant une menace pour nos alliés», a souligné M.Kalin lors d'une conférence de presse à Ankara.

Un avion US décolle pour une mission en Syrie ou en Irak (archives) - Sputnik France
Des informations sur les bases US en Syrie dévoilées par une agence turque
La veille, l'agence d'information Anadolu a publié des informations concernant la localisation des bases militaires américaines en Syrie. Selon l'agence, les États-Unis en posséderaient plusieurs, dont deux installées dans la région de Rmeilan et dans la province de Hassaké et une autre dans la région de Harab Isk, destinée à y déployer des hélicoptères. Trois autres bases se situeraient dans la province de Hassaké où sont installés des militaires américains, deux autres se trouveraient dans la ville de Manbij. Encore trois autres bases seraient installées dans la province de Raqqa.

Le porte-parole du Pentagone, Eric Pahon, a exprimé à Sputnik sa préoccupation par cette publication qui pourrait nuire à la coalition internationale antiterroriste.

Les tensions ont augmenté d'un cran entre la Turquie et les États-Unis suite à la récente décision du Président Trump de livrer des armes aux Kurdes syriens luttant contre Daech, ceci alors qu'Ankara considère ces unités kurdes comme liées au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), considéré comme terroriste par la Turquie mais aussi par les États-Unis.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала