Situations embarrassantes au travail: les meilleures confessions

© Fotolia / Picture-FactoryЖенщина работает за ноутбуком
Женщина работает за ноутбуком - Sputnik Afrique
Peu nombreux sont ceux qui ont pu éviter les moments embarrassants dans le cadre de leur travail. Chanceux ou pas, vous pouvez découvrir cette liste des situations les plus gênantes, basées sur des histoires vraies révélées par des Britanniques pour une enquête de YouGov.

robot - Sputnik Afrique
Fatigué de son travail, un robot de sécurité se suicide dans une fontaine aux USA
Le travail est l'un des pires endroits pour être confronté à des situations embarrassantes, tels que casser des appareils coûteux ou marcher avec votre chemise hors du pantalon sans le savoir. De plus, on ne peut pas échapper à l'œil vigilant de ses collègues et aller vivre en paix, en dehors de la «scène du crime»… La société britannique YouGov a rédigé la liste des situations les plus embarrassantes à partir des confessions de Britanniques.

Parmi elles figurent également des situations «trop inappropriées pour être publiées», selon des sondés. Une employée du secteur tertiaire évoque ce mauvais rêve à titre d'exemple:

«Tout en servant à un client de la dinde grillée, je lui ai dit que j'avais deux beaux seins.»

Le Désordre mondial avec Rachel Marsden - Sputnik Afrique
L’ubérisation du travail: la solution pour lutter contre le chômage?
Un autre a eu un accident téléphonique lorsqu'il a «fortuitement été grossier en parlant avec un client pensant l'avoir mis en attente. Mais je ne l'ai pas fait.

Mais si des embarras téléphoniques arrivent de temps en temps à tout le monde, le cas suivant est plutôt unique en son genre: ce Britannique a pris une photo du père décédé d'une collègue pour Nigel Farage, ce lors de son dernier jour après qu'elle a perdu son travail».

Ensuite, une histoire plutôt triste du secteur médical: «Faire un lavement au mauvais patient».

Pour ceux à qui l'autorité des forces de l'ordre fait peur: «En tant que policier, j'ai essayé d'ouvrir la porte avec l'épaule, mais sans succès, et suis entré dans la propriété en cassant une fenêtre… Ce avant de comprendre que la porte s'ouvrait vers l'extérieur».

Les enseignants semblent avoir aussi des histoires à raconter: «J'ai donné un devoir à faire à un nouvel élève et je l'ai corrigé, mais j'ai découvert plus tard qu'il était stagiaire diplômé venu observer la leçon…».

Et finalement, la confession la plus triste d'un Britannique qui considère comme une situation embarrassante le fait qu'il «a accepté de travailler».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала