Zones de désescalade en Syrie: un premier convoi humanitaire bientôt à Ghouta Est

© REUTERS / Bassam KhabiehChildren play amidst rubble of damaged buildings at Ain Tarma, eastern Damascus suburb of Ghouta, Syria July 17, 2017. Picture taken July 17, 2017.
Children play amidst rubble of damaged buildings at Ain Tarma, eastern Damascus suburb of Ghouta, Syria July 17, 2017. Picture taken July 17, 2017. - Sputnik Afrique
Des accords sur le fonctionnement de la zone de désescalade à Ghouta Est en Syrie ont été signés à l’issu de pourparlers entre les militaires russes et l'opposition syrienne au Caire, en Égypte, relate samedi 22 juillet le ministère russe de la Défense.

Le ministère russe de la Défense a annoncé la signature d'accords entre les militaires russes et l'opposition modérée syrienne sur les principes du fonctionnement de la zone de désescalade à Ghouta Est, à l'est de Damas. Les négociations ont eu lieu au Caire.

«Suite aux pourparlers entre les représentants du ministère russe de la Défense et l'opposition modérée syrienne sous la médiation de la partie égyptienne, des accords ont été signés concernant l'ordre de fonctionnement de la zone de désescalade «Ghouta Est», annonce le ministère russe de la Défense.

Les documents définissent entre autres les zones de désescalade, les lieux de déploiement et les pouvoirs des forces de surveillance de désescalade ainsi que les voies d'acheminement de l'aide humanitaire et du libre passage des citoyens.

«Le premier convoi humanitaire dans la zone de désescalade et le transport des blessés sont prévus dans les prochains jours», a poursuivi le ministère.

Разрушенный район Хомса аль Хамидия - Sputnik Afrique
Deux nouvelles zones de désescalade en Syrie retenues à Astana
La création de deux nouvelles zones de désescalade a été approuvée lors de la cinquième session de pourparlers sur la situation en Syrie qui s'est ouverte le 4 juillet à Astana sous l'égide de la Russie, de l'Iran et de la Turquie, pour étudier la possibilité de la mise en place de «zones de désescalade».

Quatre rounds de négociations sur le règlement de la situation en Syrie ont déjà eu lieu à Astana: les 23-24 janvier, 15-16 février, 14-15 mars et 3-4 mai. Ils ont notamment permis d'adopter un texte sur la mise en place d'un groupe opérationnel conjoint chargé de contrôler le respect du cessez-le-feu en Syrie. Les pays garants ont également signé un mémorandum sur la création de zones de désescalade en Syrie en vue de mettre fin aux violences, de préserver l'intégrité territoriale de la Syrie et de régler le conflit par des moyens politiques.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала