Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Mal payés, des employés de Facebook avec leurs familles forcés de vivre dans un garage

© REUTERS / Dado RuvicFacebook logo
Facebook logo - Sputnik France
S'abonner
Si sur Internet Facebook présente son futur projet de «village» qui pourra proposer à ses employés quelque 1.500 logements, à 5 minutes de vélo de leur bureau, en réalité certains d'entre eux sont si mal payés qu'ils sont réduits à vivre avec leur famille dans un petit garage.

Leur salaire ne leur permettant pas de s'offrir un logement décent, deux employés de Facebook avec enfants sont contraints de vivre dans un petit garage destiné à accueillir deux voitures, annonce The Guardian.

Nicole reçoit un salaire horaire de 19,85 dollars, et Victor — 17,85 dollars. Avec une aussi piètre rémunération, la famille fait régulièrement face à un certain nombre de défis. Par exemple, leur salaire est trop élevé pour leur permettre d'être admissibles à des soins de santé publique, et en même temps trop bas pour qu'ils puissent souscrire à l'assurance maladie offerte par leur employeur.

En outre, en tant qu'employés de la cafétéria de Facebook, Nicole et Viktor ont beaucoup moins de droits que les autres travailleurs de l'entreprise. Ainsi, il leur a même été interdit de prendre avec eux leurs enfants au bureau lors de la journée «Amenez votre enfant au travail», alors que tous les employés ont pu le faire.

Logo de Facebook - Sputnik France
Un pays remplace les USA dans le top des utilisateurs de Facebook
Selon Nicole, le fondateur et patron de Facebook Mark Zuckerberg n'a pas besoin de chercher les personnes démunies à travers le monde afin de les aider. Avant tout, il serait bon qu'il vienne en aide à celles qui vivent à quelques kilomètres de chez lui…

Facebook a dévoilé vendredi un projet pour transformer le siège de la compagnie près de San Francisco en Californie, au coeur de la Silicon Valley, en véritable «village» avec des centaines de logements abordables et des commerces pour ses employés.

Le «campus de Willow» doit permettre d'alléger les problèmes de logement et de transport en commun auxquels font face les employés de Facebook au siège de l'entreprise, a expliqué, cité par l'AFP, le vice-président pour les installations mondiales et l'immobilier, John Tenanes.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала