Duterte demande à récupérer trois cloches d’une église philippine saisies par les USA

Le Président philippin Rodrigo Duterte a exigé que les États-Unis rendent aux Philippines les trois cloches de l’église saisies en tant que butin de guerre il y a plus d’un siècle.

Lundi, Rodrigo Duterte a émis une prétention à l'égard des États-Unis lors de son intervention devant le Congrès philippin, en présence de l'ambassadeur américain:

«Rendez-nous les cloches de Balangiga.» «Elles sont notre héritage national, rendez-les nous, c'est pénible pour nous», comme le rapporte Associated Press, citant les propos du Président philippin.

Rodrigo Duterte - Sputnik France
Rodrigo Duterte menace d'emprisonner ceux qui critiquent la loi martiale
Les Philippins considèrent les trois cloches de Balangiga comme des symboles de leur longue lutte pour l'indépendance. Elles sont devenues un butin de guerre de l'armée américaine en 1901, après le présumé Massacre de Balangiga, dans une ville philippine homonyme, considéré comme l'un des épisodes les plus sanglants de la guerre américano-philippine (1899-1902).

Deux des trois cloches sont exposées à la Francis E. Warren Air Force Base (AFB), une base militaire de l'US Air Force située à Cheyenne, dans le Wyoming. Elles font partie du mémorial érigé à 46 soldats américains tués par les Philippins en 1901. La troisième est conservée par un régiment de l'armée US en Corée du Sud.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала