Washington se penche sur une nouvelle livraison d’armes à Kiev

© AFP 2022 Jonathan ErnstPentagone
Pentagone - Sputnik Afrique
Washington examinerait la possibilité de livrer des armes à Kiev pour inciter Moscou à «réviser son approche» et mettre fin au conflit qui bat son plein à l’est de l’Ukraine. Sauf que les parties concernées ne voit pas d’un bon œil cette mesure «purement défensive».

Crimée - Sputnik Afrique
Le Washington Post publie une carte de l'Ukraine où la Crimée brille par son absence
Le Pentagone se penche actuellement sur la question de savoir s'il doit livrer des armes à Kiev en vue de donner un coup de pouce à l'armée ukrainienne dans l'Est de l'Ukraine, a déclaré le nouveau représentant spécial de Washington pour les négociations sur l'Ukraine, Kurt Volker, interviewé par la chaîne BBC.

À l'en croire, une nouvelle livraison d'armes à Kiev pourrait inciter Moscou à «réviser son approche».

«Les armes défensives permettront à l'Ukraine de se protéger et, le cas échéant, de neutraliser les chars et d'arrêter la Russie», a-t-il tenu à souligner.

Or, ces allégations ne sont pas passées inaperçues, loin de là.

Les dirigeants russe, ukrainien, français et allemand ont évoqué lundi par téléphone le règlement du conflit dans l'est de l'Ukraine, au lendemain d'accusations contre Moscou lancées par le nouveau représentant spécial de Washington.

Les manifestants appellent à un vote «NON» dans le prochain UE-Ukraine référendum - Sputnik Afrique
«Personnellement, je ne vois pas en rose l’avenir de l’Ukraine»
Les dirigeants ont établi comme priorité le retrait des troupes et des armes lourdes de certaines zones et quartiers déjà listés, indique un communiqué séparé du gouvernement allemand.

«Le Président français et la chancelière allemande ont encouragé la mise en place de mesures réciproques, l'échange de prisonniers d'ici la fin de l'année […] et la reprise des relations économiques», précise le texte.

En avril 2014, Kiev a entamé une opération militaire contre les républiques de Lougansk et de Donetsk qui avaient proclamé l'indépendance à l'issue du coup d'État survenu en Ukraine en février 2014. Selon les données actualisées de l'Onu, le conflit a déjà fait plus de 10 000 morts.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала