Trump interdit l'armée aux personnes transgenres: les internautes à l’agonie

Les personnes transgenres ne seront pas autorisées à servir dans l'armée américaine en raison des «coûts médicaux démesurés», a annoncé mercredi Donald Trump sur son compte Twitter. À peine annoncée, la décision du Président américain a provoqué un tollé.

Donald Trump vient de remettre en cause l'héritage de la précédente administration de Barack Obama en faveur des personnes transgenres: il a annoncé sur Twitter qu'il n'allait pas leur permettre de s'engager dans l'armée américaine.

«Après avoir consulté mes généraux et des experts militaires, veuillez noter que le gouvernement américain n'acceptera ni n'autorisera les personnes transgenres à s'engager dans l'armée américaine», a-t-il écrit sur son compte Twitter.

«Notre armée doit se concentrer sur des combats décisifs et ne peut pas être gênée par les coûts médicaux démesurés et le désordre que l'arrivée des transgenres au sein de l'armée entraînerait», a-t-il conclu.

Chloe Allen - Sputnik Afrique
La première femme de la Garde royale britannique est un transgenre
Nombreux sont ceux qui ont pris la parole pour exprimer leur profond désaccord avec M.Trump, à commencer par l'informatrice transgenre de WikiLeaks Chelsea Manning, qui n'a pas hésité à dénoncer la «lâcheté» du Président américain.

«Donc, la plus grande et la plus chère armée de la planète se lamente à propos de quelques personnes transgenres, mais finance les F-35? On dirait bien de la lâcheté», a-t-elle commenté sur Twitter.

La star hollywoodienne Caitlyn Jenner (née Bruce Jenner, ancien champion olympique) a elle aussi critiqué la décision de Donald Trump, rappelant que de nombreux militaires transgenres servent actuellement dans l'armée américaine.

Il y a 15.000 Américains transgenres patriotiques dans l'armée américaine combattant pour nous tous. Qu'est-il arrivé à votre promesse de lutter pour eux?

«Tous les Américains patriotes qualifiés pour servir dans notre armée doivent pouvoir le faire. Point final», a de son côté réagi l'ancien vice-président démocrate, Joe Biden.

«Tout le monde devrait pouvoir servir son pays, peu importe qui il est», a écrit le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg.

L'humoriste James Corden a notamment lancé un appel à Ivanka Trump, la fille du milliardaire, pour qu'elle raisonne son père.

La décision du Président a en outre provoqué des manifestations dans plusieurs villes américaines:

Selon le ministère de la Défense américain, il y aurait de 2.500 à 7.000 personnes transgenres sur les 1,3 million de militaires en activité. L'organisation de défense des droits Human Rights Campaign estime que le chiffre se rapproche davantage des 15.000 engagés.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала