Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La Corée du Nord tire un missile qui tombe dans la zone économique exclusive japonaise

© REUTERS / KCNA Un missile nord-coréen
Un missile nord-coréen - Sputnik France
S'abonner
Pyongyang a procédé à un tir de missile, a annoncé le ministère nippon de la Défense. Le projectile, qui serait un missile balistique, serait tombé dans la zone économique exclusive du Japon.

Dans la nuit de vendredi à samedi, Pyongyang a procédé à un nouveau test de missile, a annoncé l'agence Yonhap se référant au comité des chefs d'état-major de la Corée du Sud.

«Aujourd’hui, à 23h42 [16h42 heure de Paris, ndlr], la Corée du Nord a effectué le tir d’un missile qui serait balistique depuis la province du Jagang en direction de la mer du Japon», a indiqué la source.

Kim Jong Un - Sputnik France
Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un rend hommage aux libérateurs de la patrie (photos)
Ces informations ont par la suite été confirmées par le ministère japonais de la Défense.

Comme l'a fait savoir le Premier ministre nippon, Shinzo Abe, le projectile aurait terminé sa course dans la zone économique exclusive japonaise.

Yoshihide Suga, secrétaire général du cabinet des ministres japonais, qui a qualifié ce tir de flagrante violation des résolutions du Conseil de sécurité de l'Onu, a indiqué que d'après les informations mises à sa disposition le missile n'a pas causé de dégâts.

«Après un vol de 45 minutes, [le missile balistique, ndlr] est tombé en mer du Japon, hypothétiquement dans la zone économique exclusive japonaise», a-t-il déclaré.

Le Pentagone a également confirmé les informations selon lesquelles le projectile lancé par Pyongyang était un missile balistique.

«Je peux confirmer que nous avons détecté le tir d’un missile balistique depuis le territoire nord-coréen. Nous sommes en train de procéder à une évaluation et fournirons bientôt des informations plus détaillées», a déclaré Jeff Davis, porte-parole du département de la Défense.

Suite à cet incident, le gouvernement japonais a convoqué une réunion urgente du Conseil de sécurité nationale, précise l'agence Kyodo.

Des militaires sud-coréens regardent le 4 juillet un essai d'un missile balistique intercontinental nord-coréen - Sputnik France
Séoul reste vigilant devant un éventuel nouvel essai de missile nord-coréen
Les tirs de missiles nord-coréens effectués en violation des résolutions du Conseil de sécurité de l’Onu se sont multipliés au cours de ces derniers mois. Le dernier tir en date remonte au 4 juillet. L'essai a été supervisé par le dirigeant nord-coréen, Kim Jong-un, selon la Télévision centrale coréenne.

Rappelons que des experts américains, japonais et sud-coréens s'attendaient à ce que Pyongyang procède à un nouveau tir de missile le jour de la Victoire dans la Guerre de libération de la patrie, célébré le 27 juillet. Aucun lancement n'ayant suivi, les experts ont avancé l'hypothèse selon laquelle une défaillance technique constatée lors de l'étape initiale aurait empêché les Nord-Coréens de l'effectuer, avait plus tôt rapporté la chaîne NHK.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала