Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La Russie adresse de vives protestations à la Roumanie au sujet du vol Moscou-Chisinau

© Sputnik . Natalia Selivestrova / Aller dans la banque de photosLe ministère des Affaires étrangères de la Russie
Le ministère des Affaires étrangères de la Russie - Sputnik France
S'abonner
Moscou condamne fermement des actions des autorités roumaines concernant l’interdiction de son espace aérien au vol commercial Moscou-Chisinau et considère d’ailleurs l’incident comme une provocation délibérée, causant de graves dommages aux relations bilatérales.

Le chargé d'affaires par intérim de la Roumanie en Russie, Viorel Cojocaru, a reçu aujourd'hui les vives protestations de Moscou au sujet de l'interdiction par Bucarest du passage d'un avion de ligne effectuant un vol Moscou-Chisinau, a indiqué dans un communiqué le ministère russe des Affaires étrangères, qui a en plus appelé les autorités roumaines à enquêter de façon approfondie sur l'incident et a exigé une explication pertinente.

«De vives protestations au sujet de l'interdiction de passage à travers l'espace aérien roumain de la part des autorités roumaines de l'avion commercial de la compagnie aérienne Globus [une filiale de S7 Airlines, ndlr] qui effectuait le 28 juillet un vol régulier Moscou-Chisinau ont été transmises au chargé d'affaires par intérim de la Roumanie en Russie, Viorel Cojocaru, par le ministère russe des Affaires étrangères», est-il indiqué dans le communiqué.

De même, le ministère a souligné que la sécurité de «plus de 160 passagers se trouvant à bord du vol susmentionné avait été mise en péril» et qu'ils n'avaient pas pu atteindre leur destination dans les temps.

Roumanie - Sputnik France
La Roumanie refuse le passage à un avion avec le vice-premier ministre russe à son bord
Plus tôt dans la journée du 28 juillet, la partie roumaine avait interdit à un avion civil reliant Moscou à Chisinau, en Moldavie, de la compagnie aérienne russe S7 Airlines avec 165 passagers à bord, dont 11 enfants, qui transportait également la délégation russe et le vice-Premier ministre Dmitri Rogozine, d'entrer dans son espace aérien. Cette démarche des autorités roumaines a empêché la délégation russe de se rendre en Moldavie pour une rencontre avec le Président de la République moldave, Igor Dodon, afin de participer aux événements dédiés au 25e anniversaire du début de l'opération de maintien de la paix en Transnistrie.

Les autorités roumaines ont expliqué ce refus par le fait qu'une «personne sanctionnée» se trouvait à bord de l'aéronef, selon le service de presse de S7 Airlines.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала