Moscou est «responsable» de la menace nord-coréenne, les USA désignent le bouc émissaire

© Sputnik . Ilia Pitalev / Aller dans la banque de photosKim Jong-un, leader de la Corée du Nord
Kim Jong-un, leader  de la Corée du Nord - Sputnik Afrique
Le secrétaire d'État américain, Rex Tillerson, vient de pointer du doigt les coupables de l’aggravation de la menace que représente la Corée du Nord. Selon lui, la faute ne revient qu’à la Russie et la Chine.

À en croire Washington, Moscou et Pékin doivent assumer une «responsabilité unique et spéciale» dans les initiatives du leader nord-coréen Kim Jong-un en termes de recours à l'arme nucléaire.

«Étant les principaux complices économiques du programme du développement d'arme nucléaire et de missiles balistiques, la Chine et la Russie ont une responsabilité unique et spéciale dans la menace croissante pour la stabilité régionale et globale», apprend-on d'un communiqué publié par le département d'État américain et rédigé par Rex Tillerson, secrétaire d'État US, dans le contexte du nouveau tir de missile balistique de Pyongyang.

Corée du Nord - Sputnik Afrique
Pyongyang confirme le second essai d'un missile balistique capable d'atteindre les USA
Les autorités américaines appellent également à dénucléariser de façon pacifique la péninsule coréenne, tout en soulignant que Pyongyang n'a pas le droit de posséder d'armes nucléaires.

La Corée du Nord a procédé, dans la nuit de vendredi à samedi, à un tir de missile, a confirmé plus tôt dans la journée le ministère japonais de la Défense. Comme l'a fait savoir le Premier ministre nippon, Shinzo Abe, le projectile aurait terminé sa course dans la zone économique exclusive japonaise.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала