Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

«Trump a raison»: Saakachvili fustige les «sales jeux» des oligarques ukrainiens

© Sputnik . David Khizanashvili Mikheil Saakashvili
Mikheil Saakashvili - Sputnik France
S'abonner
L’ex-Président géorgien et ancien gouverneur de la région d’Odessa Mikhaïl Saakachvili a affirmé, dans une interview à CNN, que Donald Trump avait raison dans ses propos sur la situation en Ukraine. Au passage, M.Saakachvili a fustigé «les sales jeux» des oligarques ukrainiens.

Dans une interview, accordée à la télévision américaine CNN, l'ex-Président géorgien et ancien gouverneur de la région d'Odessa Mikhaïl Saakachvili, tout en parlant de la politique extérieure des États-Unis, a évoqué les propos du chef d'État américain Donald Trump sur la situation en Ukraine.

«Donald Trump avait raison. Les sales jeux initiés par certains groupes oligarchiques ont bien eu lieu», a-t-il déclaré.

Cette affirmation a suscité une vive indignation dans les médias ukrainiens, qui l'ont comprise comme une justification des propos du dirigeant américain sur «le sabotage» par Kiev de sa campagne électorale afin de favoriser ainsi la candidature de sa rivale politique Hillary Clinton.

Pour sa part, l'ancien gouverneur de la région d'Odessa n'a pas tardé à réagir, accusant des médias d'avoir déformé ses propos. Comme il l'a signalé sur sa page Facebook, il n'a rien dit à propos des accusations de Donald Trump concernant une ingérence ukrainienne dans les élections présidentielles aux États-Unis.

«Dans mon discours, j'ai appelé tout le monde à soutenir l'Ukraine et ai fait part de ma conviction que Donald Trump signerait de nouvelles sanctions à l'encontre de Moscou. Et oui, bien sûr, j'ai parlé du pouvoir oligarchique en Ukraine», a-t-il écrit.

Former president of Georgia, Misha Saakashvili - Sputnik France
La raison de la déchéance de la nationalité ukrainienne à l'ex-Président géorgien révélée
La Maison-Blanche avait précédemment accusé Kiev d'ingérence dans la présidentielle aux États-Unis en 2016. Selon la porte-parole Sarah Sanders, «le Comité national démocrate avait collaboré avec l'ambassade ukrainienne dans l'espoir de trouver des informations compromettantes» sur leurs rivaux. De nombreux documents prouvent l'existence des liens entre le comité et l'ambassade, d'après elle.

Début de la semaine, l'ancien Président géorgien et ex-gouverneur de la région ukrainienne d'Odessa a appris que le service des migrations lui retirait sa nationalité ukrainienne. Il avait déjà été déchu de la nationalité géorgienne en 2015, après être devenu citoyen ukrainien et gouverneur d'Odessa. Pour le moment, l'ex-Président envisage, de ses propres aveux, de passer du temps avec sa famille, dont les membres sont citoyens américains.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала