Quel avenir pour le whisky après le Brexit? L’Écosse se dit inquiète

L’avenir du whisky, un produit qui rapporte environ 5,25 milliards de dollars par an à l’Écosse, préoccupe le gouvernement écossais dans le contexte du Brexit. Ainsi, les autorités écossaises s'adressent-elles à Londres exigeant que l’avenir de cette boisson réputée soit défendu au niveau législatif.

Le ministre écossais de l'Économie Keith Brown se dit inquiet de l'avenir du whisky après le divorce de la Grande-Bretagne avec l'Union européenne, rappelant que les recettes produites par l'exportation de cette boisson alcoolisée à l'étranger remplissent considérablement le budget écossais, a-t-on appris ce dimanche par BBC News.

«Il est très important de garder une bonne protection législative du whisky écossais, c'est pourquoi j'ai réclamé des explications au gouvernement britannique afin de savoir si cette question faisait partie des négociations lors de la visite du ministre américain du Commerce extérieur», a-t-il ainsi déclaré.

Denrées - Sputnik Afrique
Brexit: les Britanniques ne veulent pas du bœuf aux hormones ni de volailles au chlore US
M. Brown a également souligné qu'il était inacceptable que le cabinet britannique envisage des «transactions commerciales qui menacent la valeur et la réputation des produits écossais».

En outre, le ministre a indiqué que l'Écosse devrait être rassurée sur le fait que les futurs accords entre la Grande-Bretagne et l'Union européenne ne «menaceront pas les moyens d'existence des fermiers et des producteurs nationaux.

Les Britanniques ont voté majoritairement la sortie de l'Union européenne lors d'un référendum organisé le 23 juin 2016. En mars 2017, la Première ministre britannique Theresa May a officiellement notifié à l'UE l'intention de son pays de quitter l'Union, ouvrant ainsi une période de négociations d'au moins deux ans.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала