Le premier tir d'un lanceur privé japonais se solde par un échec

CC0 / / Hokkaido, Japon
Hokkaido, Japon - Sputnik Afrique
La première fusée développée par une société privée japonaise et destinée à transporter des charges à une altitude de 120 kilomètres a échoué son premier test.

Fusée Electron de Rocket Lab - Sputnik Afrique
Premier vol réussi pour un moteur-fusée imprimé en 3D en Nouvelle-Zélande
Le premier lancement d'une fusée conçue par une société privée s'est soldé par un échec au Japon, relatent les médias locaux.

Le lancement a été réalisé le 30 juillet au soir, à proximité de la ville de Taiki, sur l'île de Hokkaido (nord). Peu après le tir, le groupe Interstellar Technologies, qui a conçu le missile, a constaté l'échec de l'expérience.

Un essai de moteur de fusée… irisé - Sputnik Afrique
Un essai de moteur de fusée… irisé
Le coût total du projet développé par Interstellar Technologies est évalué à près de 50 millions de yen, soit 445.000 dollars ou 380.000 euros. Selon ses concepteurs, la fusée en question est capable d'envoyer jusqu'à 20 kilos à une altitude de 120 kilomètres.

Baptisée Momo, la fusée est propulsée par un moteur unique fonctionnant au mélange éthanol/oxygène liquide. Interstellar Technologies espère pouvoir faire des lancements orbitaux à l'horizon 2020.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала