Calais: les autorités françaises accusées de traiter les migrants de manière inhumaine

© AFP 2022 Philippe HuguenCalais
Calais - Sputnik Afrique
En accusant les autorités françaises de traitements inappropriés à l’égard des migrants installés à Calais, le Conseil d’État a donné son feu vert à l’application de la décision obligeant les structures concernées à prendre des mesures pour leur venir en aide.

Le Conseil d'État français fustige les autorités du pays pour le traitement inhumain des migrants à Calais, lit-on dans un communiqué de l'institution. La plus haute juridiction administrative française a validé la mise en œuvre de mesures d'aide aux migrants.

Un migrant à Calais - Sputnik Afrique
La police de Calais «a pour consigne de décourager» les migrants et les bénévoles
Le Conseil d'Etat a donné son feu vert à l'application de la décision prise par le tribunal administratif de Lille d'ordonner aux autorités de mettre en place de mesures pour venir en aide aux migrants. Parmi elles, la création de points d'eau et l'installation de sanitaires.

La plus haute juridiction administrative française signale que la prise en compte des besoins élémentaires des migrants installés à Calais s'avère insuffisante et dénonce une tendance à les exposer à des traitements inhumains. Selon cette institution, une telle attitude porte une grave atteinte à la liberté fondamentale de l'homme.

Alors qu'il n'a pas eu à statuer sur le démantèlement du camp de migrants à Calais, le Conseil d'Etat précise néanmoins que les autorités doivent résoudre les problèmes existants et aider les personnes qui se trouvent dans un état critique.

Le camp de migrants de Calais, souvent appelé la «Jungle», a été démantelé en 2016. Cependant, plusieurs centaines de migrants se sont de nouveau installés dans les environs de la ville.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала