La Chine fourbit ses armes les plus modernes pour sa grande parade

© AP Photo / Pang Xinglei/XinhuaDesfile militar na China, 30 de julho de 2017
Desfile militar na China, 30 de julho de 2017 - Sputnik France
Le 1er août marque le 90e anniversaire de l'Armée populaire de libération de Chine, et à cette occasion le président chinois Xi Jinping a reçu le 31e juillet un défilé militaire sans précédent.

Pour la première fois depuis 1981 le dirigeant chinois n'a pas simplement assisté au défilé des troupes, mais il a également passé en revue les unités «dans les conditions opérationnelles» en portant un uniforme. D'après la presse chinoise, près d'un tiers du matériel militaire présenté n'avait encore jamais été vu du grand public. Xi Jinping est apparu au défilé en qualité de chef des armées envoyant un signal très clair aux partenaires étrangers, ainsi qu'aux concurrents nationaux — en prévision du 19e congrès du Parti communiste en automne, qu'on qualifie déjà de fatidique.

Soldiers of China's People's Liberation Army (PLA) take part in a military parade to commemorate the 90th anniversary of the foundation of the army at the Zhurihe military training base in Inner Mongolia Autonomous Region, China, July 30, 2017. - Sputnik France
La Chine fête le 90e anniversaire de son Armée par un défilé géant (vidéo)
41 hélicoptères ont survolé les têtes des soldats en formant en hiéroglyphes «1er août» (date officielle de formation de l'armée chinoise) et le nombre 90. Plus de 12.000 hommes ont participé au défilé organisé sur la base d'entraînement de Zhurihe en Mongolie-Intérieure.

Traditionnellement de tels défilés se déroulent dans la capitale, mais cette fois, explique l'agence de presse Xinhua, il a été décidé de l'organiser à la base militaire immédiatement après les exercices pour que les soldats semblent «épris d'ardeur de la bataille».

De par son ampleur cette activité était comparable seulement au défilé du 3 septembre 2015 quand la Chine avait célébré pour la première fois l'anniversaire de la victoire dans la Seconde Guerre mondiale.

«Le défilé montre le lien du dirigeant avec l'armée, son appartenance à l'armée et son appui sur elle», a déclaré Vassili Kachine de l'Institut d'Extrême-Orient affilié à l'Académie des sciences de Russie. «En fait, Xi Jinping a montré à tout le monde que comme Deng Xiaoping il considérait son poste de président du Conseil militaire central comme primordial.»

Il convient de rappeler que du point de vue politique l'armée chinoise est subordonnée à deux Conseils militaires centraux (du parti et de l'Etat) ayant la même composition. En cas de changement de direction du parti le nouveau secrétaire général et le président du pays sont également nommés à la tête du Conseil militaire central. Xi Jinping a reçu ces fonctions le 15 novembre 2012 avec le poste de chef du parti.

Chinese President Xi Jinping watches during a gift handover ceremony at the United Nations European headquarters in Geneva, Switzerland, January 18, 2017 - Sputnik France
La Chine doit «créer la plus puissante armée dans l’histoire de son pays»
De nombreux modèles d'armement dernier cri présentés au défilé n'avaient encore jamais été montrés en public. Le clou du spectacle était le missile nucléaire intercontinental DF-31AG sur un châssis mobile appartenant à la même classe que le missile russe Topol-M. D'après les autorités chinoises, sa portée s'élève à 11.200 km. Parmi les 129 avions participant au défilé se trouvait le tout nouveau J-16 Shenyang et les avions furtifs de 5e génération J-20 Chengdu — les concurrents des Su-30SM et T-50 russes.

En tout, 571 véhicules militaires ont participé au défilé, parmi lesquels les systèmes mobiles antiaériens HQ-22 et HQ-9B ont attiré l'attention des experts. Le premier est une version améliorée mais moins chère du missile obsolète HQ-2, le second — la version modernisée du HQ-9 installé dans sa version navale sur les destroyers du projet Type-052D (qui ont récemment participé aux exercices navals sino-russes en mer Baltique). Les deux systèmes sont capables de franchir les dispositifs de guerre électronique et d'éliminer aussi bien des avions que des missiles de croisière.

Sans oublier le système spécifique ASN-301 se présentant sous la forme d'un camion de six compartiments destinés aux drones-kamikazes. Certains experts pensent que l'ASN-301 est une copie du drone israélien IAI Harpy vendu aux Chinois à la fin des années 1990. Le drone est destiné à rechercher et à détruire les radars de l'ennemi et peut voler pendant 4 heures. Vassili Kachine a précisé que la Russie et les USA ne disposaient pas d'un tel matériel. Le drone peut développer la vitesse maximale de 220 km/h et de parcourir 288 km.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала