Maduro avoue être «fier» des sanctions imposées par Washington

Bien que Washington ait pris des sanctions à l’encontre du Président vénézuélien le lendemain des élections de l’Assemblée nationale constituante, Nicolas Maduro ne semble pas en être préoccupé, et explique sa position en revendiquant la liberté de son peuple.

The Capitol in Washington, is seen at dawn, Wednesday, Jan. 18, 2017, as the city prepares for Friday's inauguration of Donald Trump as president - Sputnik France
Les USA ont imposé des sanctions au Président vénézuélien
Nicolas Maduro a annoncé qu'il n'avait pas peur des sanctions imposées par les États-Unis. En outre, le Président vénézuélien s'est littéralement vanté de l'état actuel des choses.

«Je n'obéis pas aux ordres impérialistes, je n'obéis pas aux gouvernements étrangers, je suis un Président libre. (…) Je suis tellement fier, M.Trump, allez-y alors», a-t-il lancé, cité par l'AFP, avant d'ajouter: «Je suis puni parce que je n'obéis pas aux ordres des gouvernements étrangers.»

«Qu'ils prennent les sanctions qui leur plaisent, mais le peuple vénézuélien a décidé d'être libre», a ajouté M.Maduro.

Selon le Président vénézuélien, les décisions du gouvernement américain soulignent «l'impuissance, le désespoir, sa haine» à l'issue du vote de dimanche.

Nicolás Maduro, presidente de Venezuela - Sputnik France
Élections au Venezuela: le parti de Maduro obtient les pleins pouvoirs
Le ministère américain des Finances a déclaré que le pays a imposé des sanctions au Président vénézuélien Nicolas Maduro, au lendemain des élections de l'Assemblée nationale constituante. Steven Mnuchin a également indiqué lors d'un briefing que si les sanctions imposées ne donnaient aucun résultat, les autorités américaines étudieraient la possibilité de mesures supplémentaires.

Washington prend ces sanctions à l'encontre de l'homme politique qu'il accuse d'«avoir sapé la démocratie». Ainsi, tous les actifs financiers de Nicolas Maduro sous juridiction américaine seront gelés et il sera interdit aux citoyens américains de faire des affaires avec lui.

Dans le même temps, Washington n'envisage pas pour le moment d'imposer de sanctions à l'encontre du secteur pétrolier vénézuélien, indique l'agence Reuters se référant à des sources informées. De telles mesures sont néanmoins examinées par les fonctionnaires américains.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала